Obtention et caractérisation, phénotypique et génotypique,de mutants de la souche Fusarium oxysporum Fo47,affectés dans leur aptitude antagoniste

par Sophie Trouvelot

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Claude Alabouvette et de Chantal Olivain.

Soutenue en 2002

à Dijon .


  • Résumé

    Les souches non pathogènes de Fusarium oxysporum telles que Fo47 ont souvent la propriété de protéger la plante contre l'attaque de la souche qui lui est pathogène. Cette capacité repose sur des mécanismes de compétition pour les éléments nutritifs et les sites d'infection et sur l'induction de résistance chez la plante. Cependant, le déterminisme de ces modes d'action reste inconnu. Les objectifs de ces travaux ont été d'analyser les modes d'action de la souche Fo47 et d'identifier si possible des gènes impliqués dans ces processus. La démarche adoptée a consisté à obtenir des mutants affectés dans leur capacité à protéger, puis à les caractériser aux plans génotypique et phénotypique. N'ayant pas d'a priori sur les gènes dont les produits pourraient être impliqués dans l'activité protectrice, nous avons opté pour une stratégie de mutagenèse aléatoire : la mutagenèse insertionnelle par transposon. L'élément transposable Fot1 a été utilisé car la souche Fo47 ne possède aucune copie endogène de ce transposon. Par cette technique 12 mutants significativement affectés ont été obtenus et 2 ont été analysés sur les plans moléculaire, protéomique, saprophytique et dans l'interaction avec la plante.

  • Titre traduit

    Recovery and phenotypic and molecular characterisation of mutants of the Fusarium oxysporum Fo47 strain, impaired in their antagonistic activity


  • Résumé

    Biological control of Fusarium wilts can be achieved by using nonpathogenic strains of F. Oxysporum selected for their antagonistic effect against pathogenic formae speciales. Three major mechanisms are generally reported, which may be present within the same biocontrol strain : competition for nutrients; competition for infection sites and root colonisation; induced systemic resistance. However, the determinism of these modes of action is unknown. The objectives of this work was to analyse the mechanisms implicated in the antagonistic activity of the strain Fo47 and to identify genes involved in this process. In this way, we decided to produce mutants impaired in their antagonistic activity, then to characterise them molecularly and phenotypically. Having no hypothesis about genes involved in this process, we opted for a so-called "black box" approach. We choose a transposon-mediated insertional mutagenesis strategy. In our work, we used the Fot1 element because Fo47 have no endogenous copy of this transposon. Thanks to this method, we obtained 12 mutants which were significantly affected in their biocontrol activity and 2 were characterized with different approaches : molecular, proteomic, saprophytic and in interaction with the host plant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170-[10] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 127-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2002/48*BU/SE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.