Variabilité morphologique et sélection naturelle chez Asellus aquaticus (Crustacea, Isopoda)

par Angéline Bertin

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre. Écologie

Sous la direction de Frank Cézilly et de Paul Alibert.

Soutenue en 2002

à Dijon .


  • Résumé

    La compétition intense entre les mâles pour l'accès au partenaire sexuel est supposée favoriser le développement de traits qui améliorent la capacité compétitive des mâles. Un avantage reproducteur des mâles de grande taille a été reporté chez Asellus aquaticus. Cet avantage peut résulter de la sélection sexuelle directe d'un caractère corrélé à la taille du corps. Nous avons alors étudié comment la morphologie des mâles influence leur succès reproducteur. A l'aide de méthodes de morphométrie géométrique, nous avons mis en évidence d'autres cibles potentielles de la sélection sexuelle. Nous avons également évalué l'influence relative de la taille du corps et de la taille des antennes sur le succès reproducteur des mâles. Nos résultats confirment que la sélection sexuelle de la taille des antennes est en partie responsable de l'avantage reproducteur des mâles de grande taille. Toutefois, les régimes de sélection sexuelle varient entre populations. Des résultats expérimentaux complémentaires indiquent que la densité des populations, en régulant la fréquence des interactions mâles-mâles et mâles-femelles, expliquent une part des variations observées sur le terrain.

  • Titre traduit

    Morphological variability and intra-sexual selection in Asellus aquaticus (Crustacea, Isopoda)


  • Résumé

    Competition between males for reproduction is supposed to favour the development of traits that improve the competitive ability of males. Indeed, a reproductive advantage of large body size in males has been reported in Asellus aquaticus. Such an advantage of large size can also be the consequence of sexual selection acting directly on a character closely correlated to body size. Therefore, we studied how morphology influences male reproductive success. Using geometric morphometric methods, we have evidenced other possible targets of sexual selection. We have also assessed the relative influence of body size and antennae size on the reproductive success of males. Our results confirm that sexual selection on antennae size is partly responsible for the observed large-male advantage in mating. However, selection regimes vary between populations. Additional results from laboratory experiments indicate that population density, though regulating the frequency of both male-male and male-female interactions, can explain the variations observed in the field.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 137 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 127-137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2002/43*BU/SE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.