Methodes algebriques pour la verification des systemes infinis

par ANNE LABROUE

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Philippe Schnoebelen.

Soutenue en 2002

à Cachan, Ecole normale supérieure .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette these s'inscrit dans le cadre de la verification des systemes infinis. Dans la premiere partie, nous nous interessons a la verification des schemas rpps, introduits par o. Kouchnarenko et ph. Schnoebelen. Nous proposons trois resultats : nous definissons rpa une nouvelle algebre de processus qui permet coder les schemas rpps de facon precise, nous montrons que l'atteignabilite entre des termes rpa est une relation reconnaissable et que l'accessibilite entre deux etats emboites rpps est un probleme np-complet. Dans la deuxieme partie, nous nous interessons a la decidabilite de l'equivalence de performance introduite par f. Corradini, r. Gorrieri et m. Roccetti pour un algebre obtenue a partir de l'algebre bpp en ajoutant du temps par l'intermediaire d'horloges locales. Notre resultat principal est que l'equivalence de performance est decidable pour cette algebre et qu'elle peut etre decidee en temps polynomial. De facon surprenante, l'ajout d'horloges locales ne rend pas le probleme plus complique (la bisimulation est un probleme co-np dur pour bpp).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 162 p.
  • Annexes : 119 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.