Réactions des macrophages et des fibroblastes aux biomatériaux particulaires : Modèle d'étude applicable aux débris d'usure de prothèses articulaires

par Valérie Olivier

Thèse de doctorat en Génie biomédical

Sous la direction de Marie-Danielle Nagel.

Soutenue en 2002

à Compiègne .


  • Résumé

    La cytotoxicité des débris produits par les prothèses articulaires peut conduire à de graves séquelles dans les tissus environnants. La nature des débris, mais également divers paramètres tels que leurs taille, surface, volume et concentration, peuvent influencer le comportement des cellules. L’objectif de cette étude est de comparer et de comprendre les réactions in vitro des macrophages et des fibroblastes au contact de particules présentant des caractéristiques différentes et bien définies. Les réactions des cellules sont d’abord évaluées en présence de particules d’alumine et de polyéthylène. Afin de comprendre les différences liées à la taille des particules, des billets de polystyrène (0. 4 et 3. 5µm) sont utilisées pour la mise au point d’un modèles d’étude. Enfin, l’importance des propriétés de surface des matériaux est mis en évidence par l’utilisation de billes de polystyrène de tailles équivalentes -0. 4µm), mais d’hydrophobie ou de charges de surface différentes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 127-145

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002 OLI 1429
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.