Influence de traitements mécaniques de surface (choc laser et grenaillage de précontrainte) sur la tenue à la corrosion localisée de l'acier inoxydable 316L

par Christelle Carboni

Thèse de doctorat en Sciences mécaniques pour l'ingénieur

Sous la direction de Gérard Béranger.

Soutenue en 2002

à Compiègne .


  • Résumé

    Cette étude avait pour objectif de caractériser les différentes modifications superficielles induites par traitement mécanique de surface sur l’acier inoxydable 316L, et de mettre en évidence l’influence de ces modifications sur le comportement électrochimique de cet acier. Toute une gamme de traitements mécaniques par laser (impulsions longues et courtes) a été mise en œuvre, à laquelle on peut ajouter le grenaillage de précontraintes, ce qui permet d’offrir une large palette d’états superficiels, qui sont caractérisés du point de vue chimique, morphologique, métallurgique et mécanique. Les surfaces sont alors caractérisées électrochimiquement dans une solution de NaC10,05M. Les traitements mécaniques entraînent la création de contraintes résiduelles de compression, et d’un écrouisage superficiel plus ou moins prononcé. Cet état mécanique s’accompagne d’une structure métallurgique de déformation, principalement sous forme de bandes de glissement persistantes et d’une topographie superficielle plus accentuée. Enfin, aucune modification chimique (composition chimique globale, propreté inclusionnaire) n’a été observée après les traitements, confirmant ainsi le caractère purement mécanique des effets induits. Toutes ces modifications sont à priori susceptibles d’entrainer des possibilités de couplage galvanique avec la matrice mais surtout, l’apparition de sites réactifs sur la surface. Or, différentes analyses ont permis de montrer une amélioration de comportement électrochimique après traitement purement mécanique : -Une meilleure passivité qui se traduit par une diminution des courants de passvité et une augmentation des potentiels libres. L’augmentation des contraintes résiduelles de compression et de l’écouissage semble alors favoriser la construction d’un film passif plus mince mais plus résistant. -Une réduction de la sensibilité à l’amorçage des piqûres et à leur repassivation à travers une augmentation des potentiels correspondants. -Une inhibition de la propagation de piqûres (réduction des masses dissoutes et piqûres moins profondes) à partir de surfaces précontraintes, révélant ainsi une réduction des mécanismes de dissolution anodique en fond de piqûre. Ces résultats soulignent un effet mécano-électrochimique, rarement étudié en corrosion localisée par piqûres.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-206

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002 CAR 1422
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.