Modélisation des échanges entre nappe et rivière : application au Val d'Avaray : influence sur la stabilité et l'érosion des berges

par Stéphanie Poligot

Thèse de doctorat en Calcul et optimisation des structures mécaniques

Sous la direction de Gouri Dhatt.

Soutenue en 2002

à Compiègne .


  • Résumé

    La prévision des crues et des risques y afférent demeure aujourd'hui un souci majeur. La modélisation de la propagation d'une crue est aujourd'hui connue, et on cherche à présent à intégrer des phénomènes qui modifient la propagation et les dégäts associés. L'infiltration dans les berges est un de ces phénomènes. Le principal objectif de ce travail est la modélisation des intéractions entre la rivière et la nappe alluviale en temps de crue. Pour cela, on couple un modèle numérique d'hydraulique souterraine et un mode���le d'hydraulique de surface. Un modèle souterrain industriel est utilisé (CESAR-LCPC), et un code d'écoulements de surface adapté aux fines lames d'eau est développé. Après validation des codes et de leur couplage, un site où le phénomène d'inondation par remontée de nappes est observé, et où des données existent est choisi : le val d'Avaray sur la Loire, entre Orléans et Blois. L'infiltration à travers la levée conduit parfois à l'inondation du val, non par surverse, mais par remontée de la nappe alluviale. Sur ce site, deux principales hypothèses sont testées. D'une part, les écoulements soutérrains sont-ils parallèles ou perpendiculaires à une rivière méandrée? d'autre part, l'écoulement d'eau en surface du val modifie-t-il l'inondation de celui-ci lors des remontées de nappe? Le couplage des deux modèles a été appliqué à une coupe verticale parallèle à la Loire puis à un modèle tridimensionnel d'écoulement souterrain et bidimensionnel d'écoulement de surface. En comparant avec des études précédentes, les deux hypothèses sont vérifiées. Les écoulements de surface dans le val accélèrent son inondation, l'eau exfiltrée au pied de la levée se réinfiltrant plus loin, modifiant ainsi l'écoulement souterrain. Enfin, l'influence des écoulements souterrains sur la stabilité et sur les érosions externe et interne des berges est examinée. Celle-ci existe, et dépend des caractéristiques géotechniques du sol considéré.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 162-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002 POL 1389
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T COMP 2002 POL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 COMP 1389
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.