Incidences de la psychodynamique du travail sur la pratique analytique

par Lise Gaignard

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Christophe Dejours.

Soutenue en 2002

à CNAM .


  • Résumé

    Avec le "harcélement moral", la victimologie, on assiste à une psychologisation des rapports sociaux de travail, évitant ainsi la question du politique. La souffrance au travail risque d'être renvoyée exclusivement à la sphère intrapsychique. Quelle place le psychanalyste se voit-il alors assignée? Il est souvent sollicité comme psychologue du traumatisme ou expert en subtilités managériales. Tant à la demande des syndicats que des directions une "psychanalyse d'urgence" tend à se constituer dans les entreprises. On posera la question du cadre de travail du psychanalyste, aussi bien en tant que cadre de la cure que cadre du contrat d'engagement social de son activité[. . . ] Certaines situations socioprofessionnelles difficiles contraigent les salariés à produire des stratégies individuelles ou collectives pour protéger leur intégrité psychique. Ces défenses ne peuvent s'interpréter en psychanalyse qu'en prenant en compte dans la pratique la spécificité des contraintes de travail, que l'on peut saisir aussi bien dans la clinique individuelle que dans les "groupes d'analyse de pratiques". On en appellera aux théories de la psychothérapie institutionnelle qui tient, dans la conception même du cadre de soin la question politique. On utilisera aussi les avancées de la psychodynamique du travail pour tenter une contribution à l'analyse des incidences du politique sur la subjectivité et ses vicissitudes. C'est àà travers l'étude de plusieurs groupes d'analyse des pratiques de travailleuses sociales que seront mises en évidence l'expression de la souffrance psychique et les diverses stratégies défensives employées pour continuer à exercer leur métier. L'enjeu de ces investigations est important, car si les questions techniques de la psychanalyse sont souvent mises en débat, les questions de métier en revanche, au sens de partage des règles élaborées collectivement sont insuffisamment discutées par la commmunauté analytique elle-même. Si la pratique de la psychanalyse ne peut s'inscrire hors de la société, comment aborder les incidences des rapports de pouvoir sur le cadre de travail lui-m^me?


  • Résumé

    Non communiqué

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 166 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.149-158.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 438
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 438 double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.