Pétrologie et géochronologie des granulites de ultra-hautes températures de l'unité basique d'Andriamena (centre-nord Madagascar)

par Philippe Goncalves

Thèse de doctorat en Pétrologie

Sous la direction de Christian Nicollet.

Soutenue en 2002

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Petrology and geochronology of the ultra-high temperature granulites from the basic unit of Andriamena (centre-nord Madagascar). Contribution to the in-situ U-Th-Pb geochronologie to the interpretation of the P-T paths


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'évolution thermomécanique de l'unité d'Andriamena est marquée par la superposition de quatre événements thermiques : 2. 7 Ga, 790 Ma et ~500 Ma. La signification de l'événement Archéen (2. 7 Ga) reste encore problématique : l'événement fini-Archéen (2. 5 Ga) correspond au métamorphisme de UHT (1050°C, 11. 5 kbar). Le Néoprotérozoïque moyen (790Ma) est marqué par un magnatisme basique-ultrabasique contemporain d'un métamorphisme granulithique (850°C, 7 kbar) interprété comme le témoin d'un contexte du type arc continental. L'événement Cambrien (~500 Ma) est à l'origine du champ de déformation finie : il résulte de la superposition de deux phases D1 et D2 synchrones d'un métamorphisme amphibolitique (700°C, 5-6 kbar) compatible avec un raccourcissement horizontal Est-Ouest résultant de la convergence lors de la consolidation du Gondwana. Les Mg-granulites de UHT préservent de nombreuses textures minéralogiques permettant de retracer un trajet PT pétrographique apparemment continu. Les données géochronologiques obtenues par datation in-situ sur monazite à la microsonde électronique montrent que ce trajet pétrographique doit être considéré comme un trajet discontinu résultant de la superposition de deux événements : 2. 5 Ga et 790 Ma. De plus, une partie du trajet pétrographique correspond à un trajet apparent sans signification tectonique, qui résulte de l'équilibration des paragenèses réfractaires de UHT à basses pressions lors de l'événement 790 Ma. La distinction qui existe entre trajet pétrographique et réel montre l'importance de déterminer l'âge absolu des différentes paragenèses. La datation in-situ permet de dater des minéraux dans leur contexte textural et donc de corréler âge et assemblages métamorphiques. Par une nouvelle approche dans leur contexte textural et donc de corréler âge et assemblages métamorphiques. Par une nouvelle approche de datation in-situ qui utilise les méthodes chimiques (microsondes) et isotopiques (ID-TIMS), on combine haute résolution spatiale et haute précision analytique sur les mêmes les grains extraits par micro-forage en lame mince

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (320 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GON
  • Bibliothèque : Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B13677
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.