Perspectives de mesure de la masse du quark Top avec le détecteur ATLAS

par Pierrick Roy

Thèse de doctorat en Physique des particules

Sous la direction de Dominique Pallin.

Soutenue en 2002

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Propects for the Top quark mass measurement with ATLAS detector


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce document présente le travail réalisé pour instrumenter les "Super-Tiroirs", supports de l'électronique frontale du calorimètre hadronique à tuiles scintillantes d'ATLAS, ainsi que l'analyse préparatoire de mesure de la masse du quark Top avec le détecteur ATLAS. Dans un premier temps, la partie instrumentale expose les différentes étapes ayant conduit à l'instrumentation. Ceci a nécessité en amont une phase dite d'intégration, lors de laquelle des méthodes ont été développées pour résoudre les problèmes liés aux contraintes d'espace et à l'ergonomie lors de l'assemblage des Super-Tiroirs. L'expérience acquise lors de cette première phase a permis la rédaction du protocole de montage des Super-Tiroirs et la mise en place des deux chaînes de montage. Les dix premiers Super-Tiroirs ont ainsi été produits pour la période de faisceaux 2001, et le démarrage de la production en continu des 260 Super-Tiroirs restants doit commencer en juin 2002. Dans la partie analyse, cette thèse traite de la mesure précise de la masse du quark Top dans le canal lepton plus jets. Il est montré en premier lieu que les incertitudes systématiques domineront la précision de la mesure, en particulier la connaissance de l'échelle d'énergie des jets ainsi que les rayonnements de gluons dans l'état final, conduisant à une erreur totale d'environ 2 GeV. Il est ensuite montré que les mêmes événements peuvent être utilisés pour l'étalonnage en énergie des jets légers à mieux que le pour-cent. Enfin, l'utilisation d'un ajustement cinématique devrait permettre de réduire l'impact des effets dus à la connaissance de l'échelle d'énergie des jets légers ainsi qu'aux rayonnements dans l'état final. Une incertitude totale sur la mesure de la masse du quark Top à mieux que 1 GeV paraît envisageable en une année de prise de données à basse luminosité, cette incertitude étant dominée par la connaissance de l'échelle d'énergie des jets de quarks b, supposée à 1%

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (151 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Centrale de Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002/ROY
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.