Handicap, discriminations, et stratégies identitaires

par Stéphane Dif

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Serge Guimond.

Soutenue en 2002

à Clermont-Ferrand 2 .

  • Titre traduit

    Handicap, discriminations, and identity management


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif d'examiner les réactions au handicap en fonction d'une double perspective. Considérant la production sociale du handicap comme un processus interactif entre le groupe stigmatisant des personnes valides et celui stigmatisé des personnes handicapées, nous soutenons que les processus de comparaison sont fondamentaux, mais à différents niveaux d'analyse. La première partie expérimentale aborde la question des attitudes préjudiciables des valides envers les handicapés. L'étude 1 montre que les affects en constituent des déterminants de première importance. L'étude 2 met en évidence que ces attitudes négatives sont particulièrement manifestes lorsque l'identité sociale des valides est rendue saillante, évoquant l'aspect comparatif des préjugés. L'étude 3, en milieu scolaire, et l'étude 4, en laboratoire, confirment que des comparaisons intergroupes favorables provoquent des attitudes ouvertement hostiles envers les personnes handicapées. La seconde partie expérimentale est consacrée aux stratégies de protection de soi du point de vue des handicapés. L'étude 5 établit la relation positive entre l'estime de soi et les comparaisons intrapersonnelles entre le soi présent et le soi futur. L'étude 6 révèle que parmi trois niveaux comparatifs (intergroupe, inter et intrapersonnel), seules les comparaisons intrapersonnelles fonctionnent en tant que stratégie auto-protectrice pour des étudiants handicapés. Enfin, l'étude 7 dévoile que suite à une comparaison intrapersonnelle favorable, des collégiens handicapés favorisent et s'identifient à leurs pairs valides, dénotant un phénomène de mobilité sociale. Les résultats confirment l'hypothèse selon laquelle pour le groupe dominant des valides, les comparaisons pertinentes expliquant l'hostilité envers le handicap se situent à un niveau intergroupe, alors que pour le groupe dominé des handicapés, les comparaisons pertinentes témoignant de la préservation du soi à un niveau intrapersonnel

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-308 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 235-266. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.