Géodynamique du nord de l'Algérie

par Rabah Bracene

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Dominique Frizon de Lamotte.

Soutenue en 2002

à Cergy-Pontoise .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'intégration des données de subsurface et de surface montre que le nord de l'Algérie est composé de différents ensembles structuraux. Chaque ensemble est délimité par un front de déformation majeur. La déformation dans cette partie de l'orogène maghrébin est polyphasée. Au début du Mésozoïque, deux phases de rifting affectent cette partie de la marge sud téthysienne. La première est d'âge triasique et la seconde liasique. La géométrie de cette marge est caractérisée par les blocs basculés, délimités par des accidents orientés NE SW que soulignent les variations de faciès et d'épaisseur. La dernière phase (Lias) est accompagnée par la mobilité du matériel évaporitique du Trias en formant des dômes qui évolueront en diapirs par la suite. Du Jurassique moyen à la fin du Crétacé, c'est le régime post rift qui domine. Durant ce régime, les dépôts du Jurassique Moyen scellent les blocs basculés d'âge liasique. Dans les Aurès et le Tell l'extension persiste. Ces zones subissent l'influence des domaines voisins qui s'ouvrent, respectivement au Crétacé pour le golfe de Sirte et à la fin Jurassique pour le domaine des flyschs. Au Tertiaire, le régime est compressif, c'est la période de convergence des plaques Europe et Afrique. La répartition et l'âge des déformations dans cet orogène définissent une période durant laquelle les plaques sont couplées et une autre où elles sont découplées. Une corrélation entre ces événements géodynamiques et l'évolution de la subsidence s'établit. La phase de subsidence liasique est liée à l'amincissement crustal, celle du Jurassique supérieur au diapirisme, celle du Crétacé dans les zones orientales à l'ouverture du Golfe de Sirte durant le Crétacé et celle du Miocène est flexurale. Cette dernière phase est localisée particulièrement dans les bassins d'avant pays. Elle est en relation avec la convergence des plaques Européenne et Africaine. Cet orogène a connu une évolution favorable au développement de systèmes pétroliers (roches mères, réservoirs, couvertures, agenda pétrolier). Certains ont été déjà avérés (Crétacé et Tertiaire) et ont produit des hydrocarbures dans les zones orientales de l'Algérie (Melkhier, Guerguet, Djebels Onk et Foua), dans la partie centrale (Oued Guétérini) et enfin occidentale dans le bassin du Chellif (Tliouanet et Aïn Zeft). Les découvertes dans ces systèmes pétroliers sont liées à des fronts de chevauchement d'âge Miocène et Villafranchien. Les réservoirs sont carbonatés (Melkhier, Guerguet, Djebels Onk et Foua et Oued Guétérini) et gréseux (Tliouanet et Aïn Zeft). En plus de ces systèmes pétroliers en relation avec le régime compressif, il en existe d'autres qui sont développés durant le contexte distensif. Ils sont liés soit aux blocs basculés, soit aux diapirs qui sont présents dans différentes zones du nord de l'Algérie. La roche mère pourrait être liasique, le réservoir correspondrait soit au Lias lui-même, soit au Trias gréseux ou encore au Paléozoïque. La couverture est assurée soit par les marnes argileuses du Toarcien pour un réservoir liasique, soit par les évaporites du Trias pour un réservoir triasique ou les argiles du Carbonifère pour un réservoir du Paléozoïque. Cette diversité de systèmes pétroliers et l'agenda favorable élargissent les zones perspectives en hydrocarbures et promettent encore la réalisation de découvertes d'hydrocarbures liquides et gazeux dans le nord de l'Algérie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(110,[100]f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque universitaire. Site de Neuville.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS CERG 2002 BRA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.