Etudes et tests préliminaires à une mesure de la corrélation angulaire β-v dans la désintégration du noyau 6He à l'aide d'un piège de Paul

par Pierre Delahaye

Thèse de doctorat en Constituants élémentaires

Sous la direction de Oscar Naviliat.

Soutenue en 2002

à Caen .


  • Résumé

    Préparation d'une mesure du coefficient de corrélation angulaire β-v, dans la désintégration du noyau 6He, à l'aide d'un piège de Paul. Son principe consiste à étudier la désintégration d'ions radioactifs piégés dans un petit volume, pratiquement au repos, au milieu d'un piège électrique transparent. Les trajectoires des particules émises lors de la désintégration sont alors peu perturbées. La détection en coi͏̈ncidence de l'électron et de l'ion de recul de chaque désintégration permet la mesure de 3 observables : les énergies des particules et leur angle relatif. Le paramètre de corrélation angulaire β-v déduit du spectre de coi͏̈ncidence est sensible à l'existence d'interactions exotiques exclues par la théorie V-A des interactions faibles. Dans le cas de la désintégration du noyau 6He une déviation observée sur la valeur prédite impliquerait l'existence d'interactions de type tensoriel, due à l'échange de leptoquarks, bosons de jauge présents dans de nombreuses extensions du Modèle Standard. Les travaux présentés ici concernent la mise en oeuvre d'un piège de Paul transparent. Les caractéristiques de ce piège ont été testées d'abord avec des ions issus d'un plasma laser (Mo+, Fe+, Al+), puis avec ceux délivrés par une source d'ionisation (4He+) [etc]


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : III-160-44 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 41-44

Où se trouve cette thèse ?