Reconstruction d'images à haute résolution à partir de multiples clichés à basse résolution : application à la détection de pixels défectueux sur des écrans plats de définition très supérieure à celle du système d'acquisition

par Véronique Gibour

Thèse de doctorat en Traitement du signal et des images

Sous la direction de Daniel Bloyet.

Soutenue en 2002

à Caen .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le test d'écrans d'ordinateurs nécessite de déterminer les coordonnées des pixels défectueux-anormalement allumés ou anormalement éteints-. Si l'on désire obtenir une image de l'ensemble de l'écran au moyen d'une caméra de définition courante, on est confronté à une problème de résolution puisque le nombre de pixels de l'écran est très supérieur au nombre de pixels de la caméra CCD. Nous présentons dans ce mémoire une méthode d'analyse basée sur l'exploitation d'une image super-résolue obtenue à partir de multiples clichés à basse résolution de l'ensemble de l'écran. L'approche préconisée est fréquentielle, ce qui permet une excellente exploitation des connaissances a priori concernant la périodicité du spectre de mires régulières de points affichés sur l'écran. La période des mires doit être choisie de manière à ce que les dégradations dues à l'acquisition ne soient pas irréversibles sur le motif spectral central. Le point clef pour une bonne reconstruction consiste en l'adaptation rigoureuse des pas d'échantillonnage spectraux de l'image suréchantillonnée (entrelaçage des clichés BR) et de la mire que l'on souhaite reconstruire. Ce procédé esr très souple d'utilisation, notamment en ce qui concerne le positionnement écran/caméra. Les seules contraintes requises sont l'utilisation d'une optique de bonne qualité et un réglage soigneux du parallélisme des plans écrans et CCD. Dans ce soucis de souplesse, une grosse partie du travail a constitué en l'automatisation de l'ensemble du processus de reconstruction, en proposant notamment des méthodes d'identification des paramètres clefs de l'acquisition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 235 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 47, 97-106, 152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2002-1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2002-1bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.