L'organisation structurelle du sens en langue des signes française (LSF) : du statut "figural" du signe standard à l'isotopie "structurelle" du discours signé

par Geneviève Le Corre

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michèle Noailly.

Soutenue en 2002

à Brest .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œorganisational structure of meaning in French Sign Language (LSF) : from the "figural" status of the standard sign to the "structural" isotopy of signed discourse


  • Résumé

    Dans le monde des sourds, la langue, comme la perception, s’appuie sur le visuel et le corporel. La LSF manifeste ainsi un degré certain d’iconicité qui la rapproche de la sémiotique des formes visuelles. Organisant à sa manière l’univers sémantique, elle contribue à ordonner, socialement et culturellement, le monde accessible aux sourds, selon des normes qui leur sont propres : par la figurativité de son système, elle impose sa logique pragmatique. La recherche sémantique, qui lui est appliquée, prend donc place au cœur de la problématique de l’intersémioticité. L’analyse tente de répondre aux interrogations soulevées par l’iconicité à l’œuvre dans le système de cette langue : comment l’iconique et le linguistique peuvent-ils coexister, et surtout s’articuler ? L’articulation des langues signées, sur les trois dimensions de l’espace, les distingue de celle, linéaire, des langues orales. Dans la mise en relation des paramètres de formation des signes sont actualisés des traits figuratifs, largement génériques, qui autorisent le maintien et la pérennité du lien iconique qui renvoie aux formes visuelles. Ces composantes sont à l’origine de classes sémantiques ignorées des langues orales. Ce code, qui garantit l’iconicité à l’œuvre dans le système, définit, à partir de traits figuratifs, des rapports à caractère structurel entre les éléments linguistiques : des règles d’isotopie structurelle. La figurativité de son système offre à la LSF la possibilité de s’appuyer sur la redondance du visuel pour multiplier les stratégies rhétoriques. Cette figurativité n’enlève rien au pouvoir interprétatif et créatif de la langue, la classification sémantique des formes l’autorisant à fonctionner comme un véritable système linguistique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (387 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 361-379. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX02/3A-B
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 800.9 LEC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.