Le mythe de la nature dans l'oeuvre d'Octave Mirbeau

par Samuel Lair

Thèse de doctorat en Littérature

Sous la direction de André Guyon.

Soutenue en 2002

à Brest .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'œuvre d'Octave Mirbeau s'inscrit doublement dans le temps. Du point de vue de sa réception d'abord : ses romans, son théâtre et ses textes journalistiques et critiques connaissent un regain de faveur qui laisse imaginer ce que fut leur succès il y a un siècle. Du point de vue de sa genèse et de sa maturation, des motifs et des motivations de l'écriture, surtout : soumise à une évolution profonde et sûre, elle a pourtant laissé l'impression d'une trajectoire éclatée, d'un jeu d'apparences. En réalité, une représentation durable mais variable, stable mais évolutive, de la nature accédant à la grandeur du mythe, permet à l'écrivain de se confronter à un univers inacceptable, de composer avec une société que l'anarchiste répudie au nom d'une pensée humaniste et d'intuitions artistiques. Partant d'une figuration maternelle et protectrice d'une nature considérée comme un havre et un refuge, le mythe personnel de Mirbeau se remodèle au fil de l'écriture : au tournant du siècle, un mythe de la Vie, dynamique, plus exigeant et davantage combatif, propulse l'auteur vers une conciliation avec le réel, loin de cette tentation du pessimisme. Mais les réajustements qu'il opère montrent que le mythe nécessite de faire perpétuellement retour sur ce qui semble acquis. Le mythe de la nature répond entre autres à la nécessité d'harmoniser des propositions contradictoires ou d'adopter des positions en apparence antagonistes. Après avoir décelé la présence sensible du mythe et en avoir pressenti la nature, le présent travail s'attache à en dire l'histoire à travers l'œuvre romanesque, théâtrale et critique, foyer et réceptacle de son évolution. Nous examinons ensuite la place donnée à l'idée d'une nature naturante au sein des discours sur la société, la science, l'art, le primitif et l'enfant. Chez cet écrivain atypique, le rôle majeur et l'origine intimement personnelle du mythe ne peuvent plus être ignorés, marquant une œuvre qui détient une beauté et une logique propres.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Mirbeau et le mythe de la nature


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 tomes,631f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 597-608 et index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX02/2A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Mirbeau et le mythe de la nature
  • Dans la collection : Interférences , 0154-5604
  • Détails : 1 vol. (361 p.)
  • ISBN : 2-86847-927-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [339]-348. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.