Etude en poétique linguistique de la poésie et du premier théâtre de Maurice Maeterlinck

par Christophe Bresoli

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-Michel Gouvard.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    = Directeur de thèse : Jean-Michel Gouvard


  • Résumé

    Notre étude linguistiquede la poésie et du premier théâtre de Maeterlinck établit la similarité des sructures poétiques dans ces deux types de texte. Pour ce faire, nous déterminons les caractéristiques linguistiques à l'origne de la poétique symboliste maeterlinckienne, et ce grâce à la théorie de l'évocation de Dominicy, qui nous a donné les moyens de décrire l'action que les propriétés formelles du texte exercent sur les procédutres d'interprétation mises en oeuvre par la réception et la production textuelles. Nous avons établi, que dans la poésie et le premier théâtre de Maeterlinck, "l'agrammaticalité" des oppositions sémantiques provoque l'indétermination nécessaire à l'établissement de l'analogie, et ce grâce à l'indétermination spatio-temporelle des représentations énoncées. Nous avons démontré que l'indétermination spatio-temporelle est créée par les faits de langue et qu'elle est significative de la poéticité du texte. En effet, plus le degré d'indétermination des représentations véhuculées est élevé, plus le caractère analogique de cette intermination est présent dans les faits de langue. Les représentations mentales évoquées sont donc le fruit des oppositions sémantiques qui fournissent la matière analogique indispensable aux perceptions similaires. Notre monographie est une contribution à la linguistique cognitive sur les relations entre faits de langue et les représentations mentales qu'ils énoncent, ainsi qu'une analyse des incidences de l'indétermination sur la réception et de la production textuelles. Nous démontrons que les évocations évocatives épistémiques et perceptuelles se succèdent et parfois même se combinent, et ce à partir d'un échange entre les représentations "peu contagieuses" de ces évocations et l'indéterminationspatio-temporelles immanente à la lettre du texte. L'incidence de cet échange se manifeste dans l'espace mental des représentations énoncées qui a tendance à se diluer dans l'indétermination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (292 f.)
  • Notes : Publication autorisée le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 286-292

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.