Etude physiologique de l'efflux actif dans la résistance aux fluoroquinolones chez Mycoplasma hominis, caractérisation moléculaire de son support génétique

par Sophie Raherison

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Biologie - Santé

Sous la direction de Christiane Bébéar.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Nous avons recherché la présence de l'efflux actif, mécanisme de résistance possible aux fluoroquinolones chez les mycoplasmes. Dans cet objectif, nous avons caractérisé l'accumulation des fluoroquinolones et du bromure d'éthidium, substrat des pompes d'efflux, par des méthodes fluorimétriques chez la souche de référence M. Hominis PG21. Chez PG21, l'addition d'arginine, agent énergisant, réduit de façon significative le niveau d'accumulation de la ciprofloxacine (CIP) et de la péfloxacine (PEF) suggérant la présence d'un processus d'efflux actif. La réserpine, un inhibiteur de pompes de type MDR et l'orthovanadate, inhibant les transporteurs à "ATP-Binding Cassette" (ABC), augmentent uniquement le niveau d'accumulation de CIP, mais non celui de PEF. Les souches résistantes sélectionnées en présence de bromure d'éthidium (EtBr) présentent un profil compatible avec un phénotype MDR, avec augmentation des CMI des fluoroquinolones hydrophiles comme CIP, et d'autres composés de structure diverse tels que EtBr. En présence de réserpine, les CMI de ces deux types de substrats sont diminuées significativement. La souche RB1La a été choisie comme modèle d'étude. Chez cette souche le niveau d'accumulation de CIP et EtBr est diminué de façon significative par rapport à la souche de référence, alors que celui de PEF, molécule hydrophobe, ne l'est pas. En présence de réserpine et d'orthovanadate, le niveau d'accumulation de CIP est significativement augmenté, rejoignant celui de la souche parentale PG21. Des résultats similaires ont été obtenus pour les expériences d'accumulation et d'efflux du bromure d'éthidium. Après avoir mis en évidence et caractérisé physiologiquement une résistance de type MDR chez M. Hominis, le support génétique de cet efflux a été recherché. Deux gènes, présentant de fortes homologies avec des gènes MDR codant pour des protéines homologues aux transporteurs de type ABC, "MDR-like" putatifs identifiés par analyses de séquence chez M. Genitalium et M. Pneumoniae, ont été caractérisés. L'analyse de l'expression de ces gènes, par northern blot et RT-PCR quantitative compétitive, indiquent qu'ils sont surexprimés par rapport à la souche de référence PG21. Nos résultats montrent pour la première fois chez un mycoplasme humain, laa présence d'un système d'efflux actif de type transporteur ABC, impliqué dans une résistance de type MDR.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 146 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : bibliogr. 405 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2002-992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.