Régulation du courant potassique transitoire au cours du cycle cellulaire dans les cellules hypophysaires tumorales de rat

par Antonny Czarnecki

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Neurosciences et neuropharmacologie

Sous la direction de Laurence Bresson-Bépoldin.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Depuis quelques années, des travaux effectués sur des modèles de cellules inexcitables ont montré l'implication des conductances potassiques (K +) dans les processus de prolifération. Dans ce contexte, nous avons cherché à savoir s'il existait une régulation des courants K + au cours du cycle cellulaire dans un modèle de cellules excitables : la lignée GH3. Dans une étude préliminaire, nous avons montré que le pic de densité du courant K + transitoire (Ito) était diminué dans les cellules en phase S par rapport aux cellules dans une autre phase du cycle. Puis, nous avons montré que ce changement s'opérait précisément à la transition entre l'état proliférant et l'état quiescent : la densité de Ito étant augmentée de 50 % dans les cellules quiescentes comparée aux cellules proliférantes. La potentiel-dépendance reste inchangée dans les deux groupes cellulaires mais les cinétiques d'inactivation sont modifiées. La détermination moléculaire des sous-unités α présentes dans les GH3 montre que les sous-unités Kv1. 4, Kv4. 1 et Kv4. 3 sont à l'origine de Ito. La régulation de Ito à la transition cellules quiescentes/cellules cyclées ne met pas en jeu l'activation de second messagers tels que les kinases ou les acides gras. Elle est due à une augmentation de la synthèse protéique de Kv1. 4. Parallèlement, nous avons mis en évidence une diminution de l'expression de Kv1. 5 dans les cellules quiescentes, suggérant que le passage de l'état quiescent à l'état proliférant s'accompagne d'une modification du ratio Kv1. 4/Kv1. 5. Cependant, ces changements d'expression des canaux n'entraînent pas de variation de l'activité électrique. Nous mettons ainsi en évidence pour la première fois une variation de l'expression de Ito au cours du cycle cellulaire des cellules GH3, suggérant son implication dans les mécanismes de prolifération. Ces nouvelles données pourraient ouvrir un nouveau champ d'investigation pour comprendre les processus de tumorisation hypophysaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 141 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : bibliogr. 244 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2002-977
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.