Contraintes de travail et effets sur la santé : études à partir de données existantes à l'échelle de la France

par Christine Cohidon

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Épidémiologie et intervention en santé publique

Sous la direction de Pascal Wild.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    L'objectif général de cette étude est de décrire la situation fcrançaise en termes de contraintes au travail et, d'estimer leur assiciation avec des indicateurs de santé français, à partir de données existantes, exhaustives ou représentatives. Le premier chapitre identifie et décrit les contraintes de travail en France à partir d'une enquête nationale sur les conditions de travail réalisée par le Ministère de l'Emploi, en 1991. L'exposition aux contraintes de travail est présentée sous la forme d'une matrice emploi-exposition. La constitution des groupes homogènes d'exposition est effectiuée selon deux m&tghodes : d'une part, une méthode de segmentation (CART) utilisant l'âge, le code de secteur d'activité et celui des catégories socioprofessionnelles à 4 digits et d'autre part, l'utilisation des codes à 1 et 2 digits des catégories socioprofessionnelles et l'âge. Le second chapitre vise à mettre en relation l'exposition aux contraintes de travail et des indicateurs de mortalité française. La méthode adaptée est celle des études écologiques. La mise au point méthodologique est effectuée sur l'étude des inégalités de mortaliité française par cardiopathies ischémiques. Les limites des données de mortalité n'ont toutefois pas permis d'étudier en détail l'effet des expositions professionnelles. Le troisième chapitre étudie la relation entre l'exposition aux contraintes de travail et des indicateurs de morbidité française issus de l'enquête nationale sur la santé et les soins médicaux de 1991. Les effets des contraintes de travail diffèrent selon le sexe. Le rôle délétère de l'absence de latitude est retrouvé chez les hommes sur de nombreux symptomes bien qu'il ne soit pas facile de distinguer son effet de celui du gradient social. L'étude met aussi en évidence le rôle de contraintes plus originales comme la polyvalence. Celles-ci pourraient être responsables chez les femmes, de syndromes ulcéreux, douleurs chroniques et de conduites addictives.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Job stress and effects on health : french study based upon existing data


  • Résumé

    The aim of this study is first to describe the stress at work in France and secondly to estimate its associations with French existing health data which are either exhaustive or representative. The first chapter identifies and describes the exposure to job stress among french active population, using a national survey on working conditions carried out by the Ministry of Labour in 1991. Exposure to job stress is expressed as a job exposure-matrix. The individualization of homogenous exposure groups is done using to 2 methods : first, a segmentation method (CART) using the age class, the sector of activity codes and the occupational categories 4 digits codes, secondly only 1 and 2 digits occupational categories codes. The second chapter relates the exposure to job stress to french mortality data. An ecological study design is used. The methodological finalization is done by the study of french inequalities in coronary heart diseases. The limitations on mortality data did not allow the complete study of the effects of job stress. The third chzpter studies the association between the exposure to job strain and french indicators of health effects stemmedfrom a national survey on health and medical cares, done in 1991. The effects of job stress on health vary according to the sex. The deleterious role of a low decision latitude on many symptoms is found among men. The study also shows the effect of other stressors, in particular the polyvalence at work. This stressor could induce, in women, chronic pains, peptic ulcers and addictive behaviors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 268 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : bibliogr. p. 210-218

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2002-972
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.