Transmission GABAergique-Régulation dopaminergique : étude in vitro dans deux modèles : le noyau sous-thalamique et le locus coeruleus

par Jérôme Baufreton

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Neurosciences et neuropharmacologie

Sous la direction de Anne Taupignon.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Le GABA est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central. De nombreux facteurs influencent la transmission GABAergique rapide. Notre travail a porté sur l'un d'entre eux : la composition en sous-unités des récepteurs. La sous-unité [epsilon], clonée dans notre laboratoire, confère à des récepteurs GABA A recombinants une insensibilité au flunitrazepam, une benzodiazépine typique. L'expression d'[epsilon] dans le noyau sous-thalamique (NST) étant controversée, nous avons déterminé le profil pharmacologique des récepteurs GABA A natifs du NST dans des tranches de cerveau de rat. Nous avons conclu qu'[epsilon] n'est pas exprimée dans le NST. La cartographie complète de l'expression de la sous-unité [epsilon] dans le cerveau de rat a ensuite été établie. Elle indiquait sa présence dans le locus coeruleus. Nous montrons que les courants post-synaptiques miniatures du locus coeruleus, bien que potentialisés par le flunitrazepam, ont des cinétiques différentes du NST. L'origine de la spécificité de la transmission GABAergique du locus coeruleus reste à établir. La dopamine contrôle la transmission GABAergique, mais aussi l'exitabilité des neurones : l'activation des récepteurs dopaminergiques de la famille D1 renforce l'activité "en bouffée" des neurones du NST, qu'elle soit spontanée ou évoquée. Cet effet est dû à la potentialisation d'une conductance calcique nifédipine- et calciceptine sensible. Il passe par une protéine G et une protéine kinase A. Présent chez la souris, il persiste chez des souris transgéniques aux récepteurs D1 invalidés. Nous suggérons, en nous appuyant sur nos expériences de RT-PCR sur cellule unique, que les neurones du NST expriment seulement des récepteurs D5, et pas de récepteurs D1. L'action de la dopamine sur la transmission synaptique GABAergique via les récepteurs D5 reste à étudier.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 167 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : bibliogr. 470 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2002-949
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.