L' Apoptose induite par fas et sa modulation par des co-récepteurs membranaires

par Patrick Legembre

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Biologie - Santé

Sous la direction de Jean-Luc Taupin.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Le Fas (CD95/Apo1) est un récepteur membranaire appartenant à la superfamille du récepteur au TNF (tumor necrosis factor). Le ligand naturel FasL ou les anticorps agonistes agrègent ce récepteur et déclenchent un signal de mort par apoptose. Le Fas possède dans sa région intracellulaire un domaine de mort indispensable au signal apoptotique. Dans le but d'obtenir un mutant dominant négatif, la région extracellulaire du Fas a été fusionnée avec une séquence d'ancrage membranaire GPI (glycosylphosphatidylinositol). Ce Fas-GPI, transfecté dans des lignées lymphomateuses T exprimant du Fas endogène, n'inhibait pas le signal apoptotique mais au contraire l'amplifiait. Le Fas-GPI était localisé dans les microdomaines,. Ces domaines sont des radeaux lipidiques compacts qui flottent dans la membrane cytoplasmique plus fluide. Les microdomaines concentrent des protéines extracellulaires (protéines-GPI), transmembranaires et intracellulaires (protéines de signalisation intracellulaire). Des récepteurs naturels comme le CD28 ou le CD59 localisés aussi dans ces microdomaines induisaient respectivement une amplification ou une inhibition du signal apoptotique Fas et la destruction de ces structures lipidiques par un chélateur de cholestérol (méthyl-β-cyclodextrine) annulait ces signaux modulateurs. Donc le recrutement des microdomaines avec la protéine Fas module son signal apoptotique. De plus nos résultats mettent en évidence une hétérogénéité dans ces microdomaines qui peuvent induire des signaux intracellulaires opposés. Lors de l'activation du Fas par l'anticorps agoniste, il se forme des agrégats Fas résistant au SDS et aux réducteurs de ponts di-sulfures. Nous avons démontré dans nos travaux que ces agrégats n'apparaissaient pas en présence du FasL soluble ou membranaire. De plus la formation de ces agrégats était indépendante du signal apoptotique car des lignées cellulaires résistantes à la mort cellulaire produisaient toujours ces complexes de Fas.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The Fas is a membrane receptor, which belong to the TNF receptor superfamily. FasL or agonistic antibodies aggregate Fas and trigger apoptosis signal. This receptor possesses in its intracellular region a death domain, which is required to apoptosis induction. In he aim to obtain dominant negative mutant we have merged the extracellular region of Fas with a signal sequence for GPI (glycosylphosphatidylinositol) anchorage. The protein Fas-GPI was localized in the microdomains. These domains are ceompact lipid rafts, which resist to detergents and float into the rest of the more fluid cytoplasmic membrane. Extracellular (GPI linked protein), transmembrane and intracellular proteins (proteins of signaling) are concentrated in these microdomains. The Fas-GPI, which was transfected in T-lymphoblastoid cell lines that expressed endogenous Fas, did not inhibited and on the contrary increased the apoptotic signal. Microdomain-concentrated natural receptors such as CD28 and CD59 induced amplification or inhibition respectively of the Fas signaling. The disturbing of microdomains with a cholesterol chelator (such as methyl-β-cyclodextrin) reversed the modulator effects. Therefore the recruitment of microdomains with Fas modulated apoptosis signal. Moreover our results highlighted the heterogeneity of lipid rafts which can induce opposite signals. Agonistic antibodies triggered the formation of Fas aggregates, which resisted to SDS and di-sulfure reductors. We have demonstrated that these aggregates did not materialize with soluble or membrane FasL. Moreover the formation of these aggregates was independent of the apoptotic signaling. Indeed, some cell lines, which were resistant to agonistic antibodies, always formed the Fas aggregates.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 125 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : bibliogr. 370 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2002-937
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.