Réactions cognitives et comportementales de douloureux chroniques pris en charge dans une unité spécialisée : vers une approche transactionnelle de la douleur

par Sandrine Irachabal

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marilou Bruchon-Schweitzer.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Même si la douleur chronique s'accompagne souvent de complications, il existe une variabilité inter-individuelle considérable dans la manière de réagir à celle-ci. Le modèle transactionnel du stress, dans lequel les processus d'évaluation et de coping ont un rôle central, apparaît pouvoir expliquer ces différences d'ajustement à la douleur. Afin de tester l'intérêt de l'application de ce modèle conceptuel à la douleur chronique, 145 patients pris en charge dans une unité de traitement multidisciplinaire ont complété lors de leur admission des mesures relatives à certaines caractéristiques sociobiographiques, psychologiques et médicales. Les variables transactionnelles (croyances, ressources perçues et coping) ont été évaluées 3 mois après, et les critères d'ajustement (détresse, handicap et qualité de vie) 9 mois plus tard. En accord avec le modèle transactionnel, des analyses en pistes causales montrent l'effet prédicteur des processus d'évaluation primaire (croyances) sur les processus d'évaluation secondaire (ressources perçues), qui eux-mêmes prédisent le coping. Parmi les antécédents, l'activité professionnelle, l'importance du foyer, l'intensité de la douleur, une prise en charge pluridisciplinaire, la dépression et la colère exercent une influence directe sur l'ajustement. Certains antécédents ont des effets indirects sur l'ajustement, effets qui sont médiatisés par des variables transactionnelles. La permanence a un effet médiateur dans la relation entre l'hostilité et la qualité de vie, et dans la relation entre l'hostilité et un coping passif. La dramatisation et la sollicitude de l'entourage ont un effet médiateur dans la relation entre le fait de vivre en couple et un coping passif. Les résultats de cette étude sont en accord avec un modèle multifactoriel et intégratif de la douleur qui considère l'ajustement à la douleur chronique comme déterminé à la fois par des facteurs contextuels, psychosociaux et transactionnels.

  • Titre traduit

    Cognitive and behavioral reactions of chronic pain patients treated in a specialized unit : towards a transactional approach of pain


  • Résumé

    Although a number of problems are commonly associated with chronic pain, there appears to be considerable variability in individual responses to pain. Transactional model of stress, in which appraisals and coping processes are believed to play a central role, has been invoked to explain adjustment differences among chronic pain patients. To test the utility of such conceptual model for understanding chronic pain, 145 patients entering a multidisciplinary pain treatment center completed measures of sociobiographic, pain and personality characteristics at their admission and the measures of pain beliefs, control appraisals, social support and coping 3 months later. Chronic pain adjustment (distress, disability and quality of life) was assessed 9 months later. Path analyses revealed that primary (beliefs) and secondary appraisals (control and social support) make statistically significant contributions to the prediction of coping strategies. Results showed significant relationships between some primary appraisals and secondary appraisals. The results support transactional model that view appraisal and coping processes as interacted reciprocally and dynamically over time. Among antecedents variables, employment and family status, pain severity, multidisciplinary treatment, depression and anger have a direct influence on adjustment criteria. Some antecedents have indirect effects on adjustment criteria, their effects are mediated through process variables. Permanence belief about pain has a mediator effect on the relation between anger and quality of life, and on the relation between anger and external control. Catastrophizing and solicitous responses from family members have a mediator effect between marital status and passive coping strategies. These findings are consistent with a multifactorial and integrative model of pain that hypotheses a role for contextual, psychosocial and transactional factors as contributing to adjustment chronic pain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 272 f.
  • Annexes : Bibliogr. p. 213-234

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2002/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.