Emergence et permanence d'une question environnementale : le cas de l'industrie de l'uranium en Limousin

par Philippe Brunet

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François Dubet.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    L'enquête repose sur une démarche socio-historique de terrain qui s'attache à comprendre l'évolution de la question environnementale de l'industrie de l'uranium. De 1949 à 1995 au coeur du milieu rural limousin, le CEA puis la COGEMA ont été les exploitants de la zone minière la plus importante en France. Au cours des 25 premières années, le temps béni de l'uranium correspond à une configuration agro-industrielle avec des arrangements individualisés entre les cultivateurs et le CEA que les inconvénients nés de la juxtaposition de la mine et des villages perturbent peu. A partir des années 70, la demande accrue en uranium liée au "tout nucléaire" conduit l'exploitation à s'étendre au point de faire émerger une question environnementale portée par les mouvements éco-environnemental et antinucléaire qui se constituent dans le milieu urbain tout proche. Le temps disputé du nucléaire est celui où évoluent les modalités des arrangements entre la COGEMA et le territoire minier et où la question environnementale interpelle la question industrielle sur la destruction des paysages et la pollution radioactive de l'eau sans pour autant la déstabiliser. La fin de l'activité industrielle et le renouveau du militantisme antinucléaire concourent, à partir de la fin des années 80, à légitimer durablement la question environnementale par la problématique des déchets nucléaires. Le temps incertain de la radioactivité est celui du silence social qui affecte le territoire minier et celui d'une interrogation vis-à-vis du passé à travers les restes industriels. Cependant leur prise en charge devient surtout une affaire d'experts par dispositifs techniques interposés tant les dispositifs sociaux de concertation publique demeurent fragiles et faiblement institutionnalisés. L'impossibilité pour les acteurs de la configuration environnementale de trouver les modalités d'un nouvel arrangement traduit, notamment, leur difficulté à gérer un patrimoine devenu négatif


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 669 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 527-548

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTS 2002/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.