RMN dans un gradient d'induction oscillante : de l'imagerie de surface à la détection de mouvements

par Nathalie Baril

Thèse de doctorat en Sciences physiques et de l'ingénieur. Laser et matières denses

Sous la direction de Jean-Michel Franconi et de Éric Thiaudière.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Ce travail propose divers développements méthodologiques liés à l'utilisation d'un gradient d'induction de radiofréquence (RF). Une nouvelle géométrie d'antenne de surface en échelle générant un gradient RF constant selon une direction a été construite. Une nouvelle méthode d'IRM à deux dimensions a été développée. Une séquence d'impulsions RF permet d'obtenir un profil de densité d'aimantation selon l'axe du gradient. En déplaçant l'antenne dans la direction perpendiculaire, une succession de profils est acquise. Diverses images 2D d'objets simples ont été réalisées. Cette antenne a en outre été employée pour détecter des mouvements périodiques de spins induits par une vibration mécanique. L'onde transverse a été caractérisée en fréquence et en amplitude et la direction du mouvement a été déterminée. Une méthode similaire de détection a permis de caractériser en fréquence un mouvement électrophorétique et d'établir la linéarité entre le signal de RMN et l'amplitude du champ électrique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 134 p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p. 105-111. Contient une bibliogr. de l'auteur

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2570
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.