Modification chimique du polypropylène par thermolyse de peroxydes

par Myriam Saule

Thèse de doctorat en Sciences chimiques. Polymères

Sous la direction de Bernard Maillard.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    La modification chimique du polypropylène par thermolyse de peroxydes a été étudiée en l'absence de tout autre additif. Les peresters et les peroxycétals saturés se sont révélés être de mauvais agents de fonctionnalisation de ce polymère, les radicaux formés réagissant préférentiellement dans la cage de solvant pour produire des composés de faible masse molaire. Dans un second temps, la modification chimique du polypropylène a fait appel à l'utilisation de peroxydes insaturés. Les dérivés "acryliques" ont conduit, avec de bons rendements, au greffage fonctions ester sur le polymère essentiellement par un mécanisme d'addition-substitution en chaîne. En revanche, avec les peroxydes "styréniques" et "allyliques", la modification du polypropylène est intervenue par le biais de la consommation des monomères produits in situ. Il a par ailleurs été montré que l'étendue des dégradations subies par la polyoléfine dépendait du type de peroxyde employé pour effectuer les réactions de fonctionnalisation.

  • Titre traduit

    Chemical modifications of polypropylene by the thermolysis of peroxides


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 204 p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2520
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.