Le capsien typique et le capsien supérieur : évolution ou contemporanéité : les données technologiques

par Noura Rahmani

Thèse de doctorat en Sciences du vivant, géosciences, sciences de l'environnement. Préhistoire et géologie du quaternaire

Sous la direction de Jean-Philippe Rigaud et de Michel Lenoir.

Soutenue en 2002

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Cette recherche est consacrée à une problématique liée à l'interprétation de la chronologie de deux faciès de l'Épipaléolithique du Maghreb : le Capsien typique et le Capsien supérieur. Originellement identifiés comme deux phases évolutives, ils vont être réinterprétés comme étant contemporains suite au développement des méthodes radiométriques à partir des années 1950. Une majorité d'archéologues va accepter cette interpre��tation même si de nombreux indices, tels que les données stratigraphiques, ne concorde pas avec ce modèle. Une révision systématique des données acquises (attribution culturelle, chronologie et stratigraphie) nous amène à souligner l'actualité de notre problématique : Capsien typique et Capsien supérieur : évolution ou contemporanéité ? L'adoption d'une démarche moderne pour l'étude des industries lithiques : la technologie lithique, nous permet de caractériser ces deux faciès et d'évaluer leurs relations. Ainsi, sont étudiées huit séries provenant de quatre sites (Bortal Fakher, El-Mekta, Relilai͏̈ et Ai͏̈n Dokkara) dont deux présentant la superposition du Capsien supérieur au Capsien typique. Enfin, l'élargissement de notre champ de comparaison au grand Maghreb oriental permet de vérifier l'attribution culturelle et la chronologie du Capsien. En intégrant tous les aspects du mode de vie Capsien, que nous avons pu mettre à jour dans les recherches antérieures et nos propres résultats, nous tentons ainsi de proposer un modèle d'évolution qui insiste sur les circonstances du développement des Capsiens jusqu'à leur néolithisation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 420 p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p. 387-403

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2503
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.