Estrogènes et prolifération : identification du gène SOx-3 codant une sulfhydryl-oxydase et étude de son expression dans des cellules endométriales

par Jean-François Musard

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Michèle Jouvenot.


  • Résumé

    La prolifération cellulaire est un processus complexe qui requiert des mécanismes de contrôle spécifiques positifs et négatifs, impliquant notamment les hormones stéroïdes et en particulier les estrogènes. Au laboratoire, un nouveau gène gec-3/S0x-3 potentiellement régulé négativement par les estrogènes a été identifié par hybridation différentielle dans des cellules épithéliales glandulaires d'endomètre de Cobaye (CEGE). Cependant la séquence 5' de l'ADNc gec-3/S0x-3, ne comportant pas l'ATG d'initiation de la traduction, était incomplète. L'amplification et le clonage de la séquence codante complète de l'ADNc gec-3/S0x-3 a permis de confirmer la séquence 5' et de mettre en évidence le codon A TG. Cet ADNc présente de fortes homologies avec le gène humain quiescin 06 et le gène sulfhydryl oxydase 2 de rat, et nous l'avons renommé SOx-3. L'expression du messager SOx-3 est induite par la déplétion sérique dans les cellules épithéliales glandulaires et stromales d'endomètre de Cobaye normales en culture, puis décroît lors d'une stimulation par le sérum. Ces effets ne sont pas observés dans des CEGE immortalisées par l'antigène Grand Tsv4o, ni dans des cellules d'adénocarcinome du sein humain (MCF-7). Des protéines SOx-3 recombinantes, puis des anticorps ont été produits et nous avons montré que la protéine SOx-3 est fortement exprimée dans les CEGE, mais pas dans les cellules stromales. De plus l'expression de la protéine est plus importante au 10ème qu'au 1ier jour du cycle estrien, suggérant une régulation par les estrogènes et/ou la progestérone. De plus, la surexpression de la protéine SOx-3 dans des cellules MCF-7 a un effet inhibiteur sur la prolifération de ces cellules, résultant probablement d'une modification de l'adhérence. La protéine SOx-3 possède une activité sulfhydryl-oxydasique et est sécrétée. Ainsi, elle pourrait être impliquée dans la modification de l'état d'oxydo-réduction des protéines de la matrice extracellulaire et/ou des protéines de la membrane plasmique et par conséquent dans les interactions cellules/cellules et/ou cellules/matrice extracellulaire.

  • Titre traduit

    Estrogenes and proliferation : identification of SOx-3 gene coding a sulfhydryl-oxidase and expression in the endometrial cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 212 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.191-212

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCI.BESA.2002.9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.