La mondialisation des Jeux Olympiques de Séoul (1988) à Sydney (2000)

par Nicolas Chamerois

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean Praicheux.


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'étudier sous un angle géographique l'événement le plus universel qui soit : les Jeux Olympiques. Depuis 1896, les JO rythment notre histoire et se font le reflet des changements et des bouleversements politiques ou territoriaux qui animent l'ordre mondial. D'abord confidentiels, ils se sont progressivement développés et sont devenus l'instrument des Etats et des acteurs des milieux sportifs internationaux (Comité International Olympique, Comités Nationaux Olympiques, Fédérations Internationales, partenaires économiques. . . ). En effet, la manifestation olympique a souvent été le théâtre des revendications extra sportives. Nous étudierons donc cette fantastique tribune depuis 1988. C'est à cette date que participe pour la dernière fois le bloc communiste. Nous tenterons ainsi de mesurer l'impact de cet effondrement sur la scène olympique de Séoul (1988) à Sidney (2000), et sous un angle plus vaste, d'analyser les mécanismes d'ouverture des JO dans le monde. . .

  • Titre traduit

    ˜The œglobalisation of olympic games between Seal and Sydney


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 390 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 356-361

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2002.1013

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3126
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.