Emergence et développement du secteur privé dans les pays africains en transition vers l'économie de marché@

par Hugues Castaing

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Gérard Bramoullé.

Soutenue en 2002

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Merging and development of private sector in African countries processing to free market economy


  • Résumé

    L'Afrique est dans un tel état de chaos économique, politique et social, que les amis de l'Afrique et ceux qui d'une façon générale suivent son évolution, sont tentés de poser la même question lancinante : comment trouver la voie du développement à l’aube du XXIè siècle ? Pour tenter d’y répondre, cette thèse propose de considérer le sous-développement comme un problème d’évolution culturelle dans le contexte d’une « société catallactique africaine », plutôt qu’un problème matériel se traduisant par un sempiternel « manque de moyens ». A contrario, le développement des pays africains repose uniquement sur les hommes, car ce sont eux qui agissent, qui imaginent le futur et innovent pour créer des richesses, étant admis que « la croissance n'est pas un processus matériel mais intellectuel ». Ce processus passe nécessairement par l’émergence et le développement d’un secteur privé, et viendra de la volonté des africains de faire évoluer leurs institutions vers l’économie de marché, dans une société ouverte sur le monde extérieur, en procédant à leur rythme et en fonction de l'évolution des mentalités, pour que les transitions se fassent sans rupture brutale et sans révolution sociale. Les études menées dans la thèse ont cherché à analyser les opportunités d’émergence et de développement du secteur privé en Afrique subsaharienne, qui vont conditionner et mesurer le succès des politiques annoncées de lutte contre la pauvreté, vers la voie d’un développement durable. Or le seul véritable moteur du développement économique et social est l’entrepreneuriat, sans que cela soit en quelconque contradiction avec la valorisation du « capital humain » ou l’investissement dans les secteurs sociaux qui constituent habituellement l’essence des programmes de développement. Dans ce cadre, l’analyse du fonctionnement des marchés en Afrique, a ainsi été privilégiée, pour tenter de comprendre les raisons des difficultés incomparables des échanges sur ce continent.


  • Résumé

    Africa is in such a desperate economic, political and social condition, that friends of Africa and people at large who feel concerned by its evolution, are led to address the same disturbing question: how can be found the way of development at the beginning of XXIst century ? In order to bring a tentative answer, this thesis suggests to consider under-development as a case of cultural evolution within a context of a « catallactic african society », rather than a material problem constantly qualified as a « shortage of ressources » (i. E : « manque de moyens »). At the opposite, african countries development lies exclusively upon men, since they are those who act, imagine future and innovate to create wealth, admiting that « growth is not a material process but an intellectual one ». This process necessarily implies the merging and development of private sector, and will be originated by the determination of african people in leading an evolution of their institutions toward free market economy, in an open society integrated into world trade. African people will proceed gradually at the pace of mentalities changes in order to operate transitions without clashes and social turmoil. The surveys conducted in this thesis aimed at assessing the opportunities of merging and development of private sector in subsaharian-Africa, wich will enable and evaluate the success of policies of poverty reduction and sustainable development. Since, the exclusive leverage of economic and social development is entrepreneurship. This does not introduce any contradiction with « human capital » strengthening nor investments in social sectors met as usual basis of aid programms. In this context, the studies (of the thesis) were focused on african markets operations, in attempting to find out the reasons of the caracteristic difficulties and failures of trade promotion in this continent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (347 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2318
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.