Développement de pièges à radicaux libres pour la technique du Spin-Trapping : synthèses et études RPE

par Céline Nsanzumuhire

Thèse de doctorat en Physico-chimie, analyse et spectrométrie

Sous la direction de Paul Tordo.

Soutenue en 2002

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .

  • Titre traduit

    Spin-Trapping technique, development of new spin traps : synthesis and ESR studies


  • Résumé

    La 5-diéthoxyphosphoryl-5-méthyl-pyrroline-N-oxyde (DEPMPO) est une nitrone très performante pour le piégeage des radicaux libres oxygénés, notamment le radical superoxyde. Elle présente des capacités de piégeage supérieure à celle de la 5,5-diméthyl-pyrroline-N-oxyde (DMPO) (meilleure persistance de l'adduit DEPMPO-OOH, absence de décomposition en adduit DEPMPO-OH), avantages liés à l'introduction d'un groupement diéthoxyphosphoryle P(O) (OEt)2 sur le cycle pyrrolidinique. Le premier objectif de ce travail est de comprendre pourquoi l'introduction du groupe P(O) (OEt)2 contribue la stabilisation de l'adduit DEPMPO-OOH. Dans ce but, nous avons synthétisé la 5-diéthoxyphosphoryl-5-phényl-pyrroline-N-oxyde (DEPPPO), la 5-méthyl-5-trifluorométhyl-N-oxyde (TFMPO), la méthyl(5-méthylpyrrolidin-5-yl-N-oxyde)phosphinate d'éthyle (EMPMPO) et l'oxyde de dipropyl(5-méthylpyrrolidin-5-yl-N-oxyde) phosphine (DPPMPO). L'analyse des spectres RPE et des calculs de mécanique moléculaire ont montré qu'il existe une stabilisation par effet anomère des adduits du radical superoxyde. La seconde partie de ce travail est consacrée à l'étude du contrôle de l'échange conformationnel observé dans le cas des adduits DEPMPO-OOR (R = H, alkyl). Pour cela, nous avons synthétisé deux nitrones dérivées de l'EMPO et de la DEPMPO substituées par un groupe phényle en position 3 : la 5-diéthoxyphosphono-5-méthyl-3-phényl-1-pyrroline N-oxyde (DEPMPPO) et la 5-éthoxycarbonyl-5-méthyl-3-phényl-1-pyrroline N-oxyde (EMPPO). L'introduction d'un groupement phényle en position "cis" par rapport au groupe -P(O) (OEt)2 supprime le phénomène d'alternance de largeur de raie lié à l'échange chimique dans les adduits OOR, simplifiant ainsi l'allure du spectre RPE.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 211 p.
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.