Le mot "pierre" dans l'oeuvre poétique de Saint-John Perse : contribution du vocabulaire geologique à la poétique persienne

par Corinne Prinderre

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Joëlle Gardes.


  • Résumé

    L'étude du mot "pierre" dans l'oeuvre poétique de Saint-John Perse est le fil directeur qui permet de se fonder sur le vocabulaire géologique afin de repérer les images essentielles qui traversent les poèmes. Mettant à profit la gourmandise lexicale qui le caractérise, Saint-John Perse s'adonne à de véritables recherches en sciences de la Terre pour s'assurer une collection de termes techniques et scientifiques qu'il transforme en matière poétique, grâce à des procédés linguistiques qui développent en contexte les potentialités sémantiques des mots. Dans le premier chapitre, l'examen de la bibliothèque personnelle du poète, conservée à la Fondation Saint-John Perse, aide à reconstituer une partie de son fonds documentaire et de s'appuyer sur ses annotations afin d'établir, dans le chapitre suivant, un corpus qui met en évidence l'emploi de termes spécialisés. Il est ainsi possible de combiner l'analyse du contenu sémantique des termes et celle de leur insertion dans les poèmes. La construction des images est l'objet du troisième chapitre. En effet, les mots se répercutent d'une oeuvre à l'autre, tissant des réseaux sémantiques complexes et construisant une forte charpente thématique, sur lesquels repose la dynamique de la poésie persienne. Mais la particularité des images minérales consiste à établir une analogie entre la formation de la Terre et l'écriture du poème. Retrouver l'itinéraire intellectuel de Saint-John Perse à travers les mots nous conduit ainsi à plonger dans les profondeurs de l'imaginaire. Dans un quatrième chapitre, apparaît l'importance du vocabulaire géologique dans la poésie persienne. Si la pierre occupe une place essentielle dans différents systèmes de pensée, c'est qu'elle oppose à la précarité humaine l'image de la dureté, de la rudesse, mais surtout celle de la permanence de la matière. Outre l'émergence de ces images archaïques, s'ajoute la difficulté pour l'homme à se représenter une échelle des temps qui exclut le temps humain.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (362 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 349-356. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.