Ecrire un pays qui n'existe pas : réception et re-création : les littératures belges à travers l'exemple de Jean Ray / John Flanders

par Arnaud Huftier

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Ecaterina Cleynen-Serghiev.

Soutenue en 2001

à Valenciennes .


  • Résumé

    La production de R. De Kremer a été écrite en deux langues, français et néerlandais, et sous deux noms Jean Ray et John Flanders. Cette dualité ontologique est accentuée d'une double situation de périphérie : le regard, en tant que Belge bilingue, sur les centres voisins Paris et Amsterdam. Si bien que, par cette production nationalement marquée, il est possible d'opérer une coupe d'un siècle des littératures belges, selon leurs réceptions et codifications. Autour de la paratopie de Ray/Flanders, partant du système émetteur belge, ouverture est faite sur les principaux systèmes récepteurs. La réception pose les bases d'un enfermement, générique et national. Partant, l'approche de la production de R. De Kremer a pour perspective de ne pas uniquement voir l'institution de la littérature, mais l'institution dans la littérature, de ne pas uniquement, selon l'aspect populaire exacerbé, penser sa production en sous-littérature, mais voir le mouvement dynamique d'écriture sous la littérature.


  • Résumé

    R. De Kremer's litecherary output was in two languages : French and Dutch, and under two names : Jean Ray and John Flanders. This ontological duality is emphasized by a dual situation of periphery : the way, as a bilingual Belgian, he looks at the neighbouring centers : Paris and Amsterdam. So much so that with that distinctly national output, it is possible to section a century of Belgian literatures according to their receptions and codifications. Around the paratopy of Ray / Flanders and from the Belgian sending system, there is an opening on the main receiving systems. Reception lays the foundations for a national and generic imprisonment. From there, R. De Kremer's approach in his works is not only to consider literature as an institution, but the institution in literature, and not only to see his works as second-rate literature, according to popular and exarcerbated aspect, but to see the dynamic movement of writing beneath literature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (891 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie commentée. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900004 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900005 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900006 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900007 TH
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.