Résistance du pin sylvestre aux attaques de scolytes et de leurs champignons associés : interactions avec l'alimentation hydrique et minérale

par Natacha Guérard

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Biologie des populations

Sous la direction de François Lieutier.

Soutenue en 2001

à Tours .


  • Résumé

    Les dégâts occasionnés par les scolytes (insectes xylophages) et leurs champignons associés sont souvent associés à des périodes de sécheresse. Nous avons donc défini et quantifié l'effet des sécheresses sur la sensibilité du pin sylvestre au scolyte Ips acuminatus et aux champignons associés Ophiostoma brunneo-ciliatum et Leptographium wingfieldii puis testé la validité des hypothèses basées sur les équilibres croissance/différenciation (GDH) ou carbone/azote (CNB) pour expliquer les phénomènes observés. Le seuil critique de densite�� d'attaque par I. Acuminatus au-delà duquel les arbres meurent était de 960m-2 et celui d'inoculation par O. Brunneo-ciliatum était supérieur à 1000m-2 confirmant la faible agressivité du tandem scolyte/champignon associé comparé notamment à celle de L. Wingfieldii. A de telles densités, des blessures stériles altèrent aussi le système conducteur du pin mais de façon nettement moins importante que les inoculations de champignon. L'extension rapide, synchrone et simultanée des réactions induites dans le liber et l'aubier des pins et l'accumulation de 3 phénols néoformés connus pour inhiber la croissance des champignons, a rapidement stoppé leur progression. En faisant varier l'alimentation hydrique et minérale des pins, nous avons modifié leur assimilation en carbone et leur teneur en azote modulant ainsi leur croissance et l'expression de leur sensibilité. Le déficit hydrique modéré ainsi que la fertilisation ont amélioré la résistance induite des pins, comme prédit par l'hypothèse croissance/différenciation. La résistance des pins semblait plus liée au rapport C/N des aiguilles qu'aux paramètres de croissance. D'autre part, nous avons montré grâce à un marquage au 13C des réserves carbonées des pins que les métabolites utilisés pour la formation des réactions induites provenaient essentiellement des réserves plutôt que du carbone néo-assimilé contrairement à ce qui était communément admis.

  • Titre traduit

    Scots pine susceptibility to bark beetle and associated blue-stain-fungi : modulation by water and nutrient availabilities


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [120] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [104-114]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2001-4020(1er ex.)
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.S.2001-4020(2e ex.)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.