Caracterización genética y molecular de un gen de resistencia específica de Drosophila melanogaster al himenóptero parásito Leptopilina boulardi

par Maria Teresa Hita Meseguer

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Génétique

Sous la direction de Georges Périquet et de Luis Pascual Calaforra.

Soutenue en 2001

à Tours en cotutelle avec l'Universidad de Valencia (Espagne) .

  • Titre traduit

    Caractérisation génétique et moléculaire d'un gène de résistance de Drosophila melanogaster à une espèce d'hỳménoptère parasitoi͏̈de, Leptopilina boulardi


  • Résumé

    Drosophila melanogaster est parasitée par plusieurs espèces de guêpes, comme Leptopilina boulardi et Asobara tabida. Après le parasitisme, le système immunologique de la drosophile peut détecter la présence d'un corps étranger et mettre en place une réaction de défense caractérisée par l'encapsulement de l'oeuf. Normalement cette réaction n'est pas menée à bien car le parasitoi͏̈de possède un mécanisme de virulence capable de contourner la réaction de défense de l'hôte. Des souches virulentes et avirulentes des deux espèces de guêpes et des souches de drosophile résistantes et sensibles contre ces parasitoi͏̈des sont disponibles. Ainsi, on a pu montrer que la résistance à Leptopilina boulardi et Asobara tabida est due à deux gènes majeurs, Rlb et Rat, les allèles résistants étant dominants. Les gènes sont localisés sur le chromosome 2R, Rlb en 2-86. 7 et Rat en 2-51. 3. L'utilisation de souches délétées sur le deuxième chromosome nous a permis de localiser Rlb dans la région 55C1-C3 ; 55F3, la région 55E2-E4 ; 55F3 étant particulièrement impliquée. La cartographie faite avec deux banques d'ADN génomique montre que cette région correspond à 300 kb. Cette localisation a été restreinte à 100 kb en utilisant des hybridations in situ sur chromosomes polytènes des souches délétées et la technique du Southern-blot. Avec une souche contenant un élément P dans la région de 100 kb et l'obtention de mâles recombinants à partir de cette souche nous perment de suggérer que Rlb est localisé près de cet élément P. La séquence de la région de 100 kb, publiée par le BDGP, montre la présence de 11 gènes hypothétiques. Les deux gènes situés de part et d'autre de l'élément P sont susceptibles de jouer le rôle de Rlb. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 157-172

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-2001-TOUR-4014(1er ex.)
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-2001-TOUR-4014(2e ex.)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.