Contribution à l'étude de la physique des vortex dans le supraconducteur fortement lamellaire Bi2Sr2CaCu2O8 irradié aux ions lourds

par Rui de Sousa

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Claude Soret et de Larbi Ammor.

Soutenue en 2001

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous présentons une contribution expérimentale à l'étude de la physique des systèmes désordonnés de ligne de flux dans les supraconducteurs à haute température critique irradiés aux ions lourds. L'intérêt de telles radiations est de former dans le matériaux des colonnes amorphes, de rayon moyen comparable à la dimension des coeurs de vortex, qui vont donner lieu à du désordre corrélé dans le réseau des lignes. Dans le cas de défauts colonnaires parallèles, on attend la formation d'un verre de lignes de vortex dont la physique est analogue à celle du "bose glass" prédit dans le problème de la localisation de bosons bidimensionnels. A partir de mesure de magnétotransport dans le supraconducteur fortement lamellaire Bi2Sr2CaCu2O8+8, nous avons étudié la dynamique de cette phase et sa stabilité en fonction de la température et d'une composante transverse du champ magnétique. L'absence d'une théorie générale des transitions vitreuses, en en particulier la question fondamentale toujours ouverte de savoir si elles obéissent aux règles habituelles d'universalité des transitions de phases classiques du second ordre, nous a conduit à nous intéresser à la fusion du "Bose glass". Les résultats que nous avons obtenus pour différentes densité de défauts colonnaires et valeurs du facteur de remplissage suggèrent un comportement critique universel de la conductivité au voisinage de cette transition. Les structures qu'adoptent les lignes de flux en présence d'une composante transverse non nulle du champ magnétique, font encore l'objet de nombreuses controverses. Nos résultats montrent, conformément aux prédictions théoriques, l'existance d'un effet Meissner transverse lorsque l'angle 0 entre le champ magnétique appliqué et la direction des défauts est inférieur à un angle critique 0c. La ligne de transition 0c(T) est bien comprise si on introduitt d'une manière phénoménologique dans le modèle théorique la forte anisotropie des propriétés électroniques du composé Bi2Sr2CaCu2O8+8. Finalement, l'existence de structures de lignes de flux en "escalier" est démontrée par l'étude du comportement critique de la résistivité en fonction de la température lorsque 0 > 0cT.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (133 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 125-128. Liste des publications de l'auteur

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-2001-TOUR-4005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.