Rôle des cellules dendritiques muqueuses et des exosomes dans la réponse immunitaire protectrice anti-toxoplasma gondii

par Fleur Cormier

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Daniel Bout.

Soutenue en 2001

à Tours .


  • Résumé

    Toxoplasma gondii est un parasite protozoaire intracellulaire obligatoire, infectant tous les animaux à sang chaud. Généralement bénigne, la toxoplasmose peut revêtir un caractère de grande sévérité chez l'homme, dans les cas d'immunosuppression et de contamination transplacentaire du foetus. La toxoplasmose est un problème de santé publique et justifie l'importance des travaux consacrés à la mise au point d'un vaccin anti-parasitaire. L'hôte immunocompétent, infecté par voie orale, développe une réponse immunitaire protectrice, humorale et cellulaire, à la fois muqueuse et systémique. Depuis quelques années, un intérêt grandissant se porte sur la vaccination par voie muqueuse en raison de la contribution du système immunitaire muqueux au contrôle de la toxoplasmose. Des études suggèrent également un rôle-clef des cellules dendritiques (CD), cellules présentatrices d'antigènes professionnelles, dans la réponse immune vis-à-vis du toxoplasme. C'est pourquoi nous nous sommes intéressés au rôle inducteur mais également au rôle effecteur potentiel des CD dans l'immunité anti-toxoplasmique ainsi qu'aux mécanismes immunitaires mis en jeu et aboutissant à la protection et plus particulièrement au rôle des exosomes dérivés de CD. En ce qui concerne le rôle inducteur des CD, nous avons pu observer que le transfert de CD isolées à partir de ganglions mésentériques ou d'exosomes sensibilisées par des extraits antigéniques totaux de T. Gondii, à des animaux receveurs contrôles, confère une forte protection contre une épreuve virulente associée à une réponse lymphoproliférative splénique et locale. Ces résultats montrent le rôle prépondérant des CD et des exosomes qu'elles produisent dans l'initiation d'une réponse immunitaire protectrice anti-T. Gondii. Parallèlement, nous nous sommes intéressés au rôle effecteur des CD. Nos résultats démontrent la capacité microbiostatique des CD activées par l'IFN-γ et placent désormais les CD comme principaux médiateurs dans le contrôle de l'infection toxoplasmique.

  • Titre traduit

    Role of mucosal dendritic cells and exosomes in the immune protective response against toxoplasma gondii


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [233] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 46 f.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU de Grandmont.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPH-2001-TOUR-3806(1er ex.)
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU de Grandmont.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPH-2001-TOUR-3806(2e ex.)
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 1415
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.