Rôle de l'interaction Fas/FasL dans le rejet de greffe : apoptose des lymphocytes T alloréactifs induite par des cellules endothéliales exprimant FasL et étude du polymorphisme du gène FAS chez les transplantés rénaux

par Sandrine Cappellesso

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Yvon Lebranchu.

Soutenue en 2001

à Tours .


  • Résumé

    Une des alternatives visant à induire une tolérance spécifique vis-à-vis du greffon plutôt qu'une dépression globale du système immunitaire du receveur serait l'induction d'une apoptose par la voie Fas/FasL des lymphocytes T alloréactifs. Nous avons transfecté une lignée de cellule endothéliale humaine avec l'ADNc du ligand de Fas humain et avons montré que ces cellules pouvaient non seulement induire l'apoptose de lymphocytes T activés mais également inhibaient la prolife��ration lymphocytaire in vitro par la voie Fas/FasL. L'utilisation de l'endothélium du greffon pourrait donc être un outil intéressant pour transmettre un signal de mort aux lymphocytes alloréactifs et induire ainsi un état de tolérance au cours de la greffe. L'apoptose par la voie Fas/FasL étant impliquée à la fois dans la régulation de la réponse immune et dans les cellules tubulaires rénales au cours du rejet aigu, nous avons étudié le polymorphisme de Fas chez les receveurs transplantés rénaux ainsi que chez les donneurs. Aucune corrélation n'a été mise en évidence entre la survenue d'un rejet aigu cellulaire et le polymorphisme de Fas du receveur. En revanche, l'étude cas-témoin réalisée chez les donneurs a montré que le génotype homozygote GG était significativement plus important chez les patients n'ayant pas fait d'épisode de rejet. Le polymorphisme du gène Fas du donneur serait donc impliqué de façon directe ou indirecte dans les phénomènes de rejet et le phénotype homozygote GG serait protecteur contre le rejet aigu cellulaire.

  • Titre traduit

    Role of Fas/FasL interaction in graft rejection


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 262 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 159-201

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T SC VIE TOURS 2001 4
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T SC VIE TOURS 2001 4 (2e ex)
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 1060
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.