Un nom de l'étranger : Barbarus : Etude lexico-sémantique, en latin, des origines à Juvénal

par Emilia Epstein-Ndiaye

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Léon Nadjo.

Soutenue en 2001

à Tours .


  • Résumé

    Cette thèse étudie le sémantisme du vocable latin barbarus des origines au 2e siècle ap J. C. , en appliquant les m"thodes de l'analyse sémique. Ce nom de l'étranger est emprunté au grec, dont l'étymologie est sans doute indo-européenne et en rapport avec une onomatopée, même si l'hypothèse d'une origine sumérienne mérite d'^etre examinée. Le terme grec a, dès les premières attestattions, une valeur péjorative, que son évolution sémantique confirme. L'analyse répartit les occurrences latines en deux grandes catégories[. . . ]. La comparaison avec les autres noms de l'étranger permet de cerner la spécificité de barbarus : l'étranger est nommée barbarus quand il est considéré comme exclu de l'espace romain, soit parce qu'il le menace, soit le plus souvent, parce qu'il en est jugé indigne.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(560 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 524-545 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 10829
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 10830
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 10831
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 10832
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.