Chronopsychologie et déficience intellectuelle : étude des rythmes de vie des élèves déficients intellectuels scolarisés en Institut Médico-Éducatif (I.M.E.) : comparaisons des aménagements scolaires et des modes d'accueil

par Stéphanie Renoton

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Testu.

Soutenue en 2001

à Tours .


  • Résumé

    Cette recherche tente de définir les rythmes psychologiques des élèves déficients intellectuels âgés de 6 à 15 ans, scolarisés en Institut Médico-Éducatif (I. M. E). Nous comparons également les fluctuations obtenues à celles mises enévidence chez les élèves normaux scolarisés en système scolaire traditionnel et en zone d'éducation prioritaire (Z. E. P. ). Enfin, nous mettons à jour l'influence des types d'aménagements scolaires et des modes d'accueil. Pour cela, nous avons retenu pour la première partie expérimentale, 64 enfants atteints de déficience intellectuelle dont l'âge mental moyen est compris entre 2 et 8 ans. Lors de la dernière phase expérimentale, nous avons observé 80 déficients d'âge mental compris entre 3 et 8 ans, ayant alternativement quatre jours et demi et cinq jours de classe. Ainsi que 22 élèves internes dont l'âge mental est compris entre 4 et 12 ans. Les facteurs retenus pour répondre aux trois objectifs sont : les niveaux de vigilance et les performances intellectuelles, les comportements d'inadaptation scolaires et le sommeil nocturne. D'un point de vue général, des variations périodiques apparaissent chez la population déficiente. Ainsi, les résultats font ressortir : les performances intellectuelles et comportementales suivent un même profil journalier, avec la présence d'un creux post-prandial. Nous observons une même évolution journalière aux épreuves psychotechniques que les normaux lorsque les âges réels et mentaux sont plus élevés. Les profils comportementaux tendent à suivre ceux mis en évidence chez les élèves ds primaire. Sur la semaine, le lundi est un jour de désorganisation intellectuelle et comportmentale. Le mardi et le jeudi sont synonymes. . . Par ces résultats, nous avons bien mis en évidence des fluctuations périodiques chez les élèves déficients intellectuels. Cependant, nous ne pouvons pas préconiser un type d'aménagement ou d'accueil. Chaque établissement essaie de répondre au mieux aux besoins de l'enfant déficient.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 458 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.449-458 f.Erratum

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 10766
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 10767
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.