L' état de stress post-traumatique : la dissociation péritraumatique comme facteur de vulnérabilité

par Philippe Birmes

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Henri Sztulman.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La relation entre la dissociation péritraumatique (dissociation immédiate lors d'un traumatisme) et l'état de stress post-traumatique (ESPT) a été étudiée dans les suites de combats, de catastrophes et d'accidents de la route. Les victimes rapportant des symptômes dissociatifs aigus sont davantage vulnérables pour un ESPT ultérieur. Charles Marmar a proposé un instrument de mesure pour la réponse dissociative aigue͏̈ au traumatisme : le Questionnaire des Expériences Dissociatives Péritraumatiques (QEDP). Le QEDP consiste en une échelle auto-administrée de 10 items évaluant les expériences dissociatives vécues pendant le traumatisme. Cependant, le facteur de vulnérabilité que peut représenter une dissociation péritraumatique pour un ESPT n'a pas encore été évalué pour les victimes d'agression. Dans l'étude présentée, un groupe de sujets était évalué pour les expériences dissociatives péritraumatiques, grâce au QEDP, dans les 24 heures suivant une agression. Les sujets étaient réévalués 6 mois après pour le diagnostic d'ESPT. Cette première étude prospective, pour des victimes d'agression, de la relation entre une dissociation péritraumatique et un ESPT ultérieur, montre que la dissociation péritraumatique représente un indice de vulnérabilité pour un ESPT 6 mois après. Mais qui présente une dissociation péritraumatique ? Comment les sujets se protègent d'un traumatisme psychique ? La contribution des mécanismes de défense pour une dissociation péritraumatique n'a jamais été évaluée. En utilisant le Questionnaire des Styles de Défense 40, cette étude tentait d'évaluer quels styles de défense pouvaient représenter un facteur de vulnérabilité pour des symptômes dissociatifs rapportés lors d'un traumatisme. Mais les victimes qui avaient rapporté une dissociation péritraumatique ne présentaient pas de différence avec les sujets sans dissociation péritraumatique pour les styles matures, ni pour les styles névrotiques, ni pour les styles immatures.

  • Titre traduit

    Posttraumatic stress disosrder : peritraumatic dissociation as a risk factor for PTSD


  • Résumé

    The relation between peritraumatic dissociation (immediate dissociation at the time of the traumatic event) and Posttraumatic stress sisorder (PTSD) has been studied following combat exposure, disasters, critical incidents and motor vehicle accidents. Victims with acute dissociative response to trauma : the Peritraumatic Dissociative Experiences Questionnaire (PDEQ). The PDEQ (10 items)-Self-Report version (PDEQ-10-SRV) consists in ten items addressiong dissociative experiences at the time the traumatic event was occuring. However, the predictive power of peritraumatic dissociation has not received confirmation in victims of general crimes. In the current study, subjects were interviewed with the PDEQ, within 24 hours of an assault, to assess the presence of peritraumatic dissociation. They were reinterviewed to assess posttraumatic stress 6 months later. This first prospective study of the relation between peritraumatic dissociation for postraumatic stress symptoms at 6 months. But who presents with peritraumatic dissociation ? And how does the subject ward off psychic trauma ? The contribution of defense mechanisms to traumatic dissociation is of importance. Using the Defense Style Questionnaire-40, the present study evaluated defense styles that may indicate of risk for the development of dissociative symptoms durind trauma exposure. But victims with peritraumatic dissociation had mature, neurotic and immature defense styles scores not significantly different from those without peritraumatic dissociation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 340-[23] f.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 279-325. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.