Étude des effets de l'ECT sur la mémoire explicite et implicite chez les sujets atteints d'un épisode dépressif majeur

par Emmanuelle Stéphany

Thèse de doctorat en Psychopathologie

Sous la direction de Jack Doron.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Objectif : étudier le devenir de la mémoire explicite et implicite chez les patients traités par électroconvulsothérapie (ECT) pour un épisode dépressif majeur, en comparaison avec un groupe de patients traités par antidépresseur (ATD). Méthode : 34 sujets (23 ECT et 11 ATD) avec un diagnostic d'épisode dépressif majeur ont été évalués à trois temps (avant, pendant et à la fin du traitement ECT ou ADT) avec des épreuves verbales de mémoire explicite et implicite. L'âge, le sexe, le niveau éducatif, la profession, le niveau de fonctionnement cognitif global et le niveau de dépression ont été contrôlés. Résultats : les groupes ont des performances différentes en mémoire explicite, les sujets traités par ECT obtiennent des résultats légèrement moins bons aux tâches "effortful" (rappel libre) par rapport aux patients traités par antidépresseur. Alors que les résultats des deux groupes en mémoire implicite sont comparables à chaque temps d'évaluation et tendent même à s'améliorer au fur et à mesure de l'avancée du traitement. Conclusion : dans le groupe de patients qui a reçu des ECT, traitement bien connu pour ses effets délétères et transitoires sur la mémoire explicite, nous constatons que la mémoire implicite est préservée. Ce résultat confirme l'idée d'une dissociation automatico-volontaire de la mémoire induite par l'ECT, du moins avec les paradigmes utilisés.

  • Titre traduit

    Study of the effects of ECT on explicit and implicit memory in subjects with a major depressive episode


  • Résumé

    Objective: to study the course of explicit and implicit memory in patients receiving a course of electroconvulsivotherapy (ECT) treatment for a major depressive episode, as compared to a group of patients treated with antidepressant (ATD) medications. Methods: 34 subjects (23 ECT et 11 ADT) diagnosed with major depressive episode completed three sessions of verbal explicit and implicit memory tests, before, during and at the end of a treatment with ECT and ADT. Age, gender, education, occupational status, global cognitive state and level of depression were controlled for. Results: group differed in their performance in explicit memory, ECT patients being slightly more impaired in the more effortful tasks (free recall) than ATD patients. On the contrary, both groups performance in implicit memory were comparable at all time points, and tended to increase over time. Conclusion: in a group of patients treated with ECT, well-known to induce a transient explicit memory impairment, we found a preservation of implicit memory. This result support the validity of the distinction between explicit and implicit memory, as least with the paradigms used.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (194 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 170-193

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.