La mélancolie : sur le fonctionnement inconscient des textes verlainiens

par Sunmi Hong

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Pierre Glaudes.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette thèse envisage la question de la mélancolie verlainienne à partir d'un corpus de textes qui comprend l'oeuvre en prose, l'oeuvre poétique et la correspondance, même si la plus grande partie de l'analyse porte sur la poésie de Verlaine et son tropisme dépressif. Sur un plan méthodologique, elle se situe dans la perspective de la « psychanalyse appliquée » et, plus précisément de la psychobiographie. Il s'agit, en partant des diverses hypothèses proposées par la critique pour comprendre la structure mélancolique de l'oeuvre de Verlaine, de privilégier l'herméneutique freudienne comme moyen de saisie le plus fructueux de ses manifestations, tant dans l'ordre biographique que dans l'analyse de l'imaginaire et de la poétique de l'oeuvre littéraire. L'étude biographique nous a donné l'occasion de montrer l'incidence de l'environnement social et culturel dans lequel a évolué Verlaine sur l'émergence de la mélancolie et sa fixation dans la psyché. Nous avons pu voir, en particulier, comment le climat familial, avec une mère possessive, n'a pas été étranger à l'évolution d'une personnalité pathologique. Une structure mélancolique récurrente a été dégagée selon une approche psychanalytique qui a surtout cherché, à partir des indices fournis par les oeuvres, à fouiller les zones complexes de l'inconscient, en faisant notamment apparaître la fonction nodale du complexe d'Oedipe. Il est reconnu que la mélancolie de Verlaine puise ses racines dans l'espérience inconsciente de son enfance. Une sensibilité exacerbée, des frustrations affectives, des chagrins successifs, quelques échecs professionnels n'ont pu qu'accentuer encore les tendances narcissiques, sadiques et perverses qui caractérisent le personnage campé par le poéte. Les questions de l'alcoolisme de Verlaine, de son homosexualité, de sa révolte de « communeux », puis de sa conversion tardive, sont de même rapportées à cette structure mélancolique, qui est aussi à l'origine, comme nous avons essayé de le montrer, du mythe du « poète maudit ». Enfin, l'oeuvre poétique, - le primat du flou et de l'indécis qui la caractérisent, l'atmosphère prégnante de deuil qui la domine, l'ironie amère qui la trouble de ses discordances. . . - sont appréhendées comme autant d'indices textuels qui viennent confirmer l'hypothèse psychanalytique, tout en permettant de poser finalement la question de la sublimation par la création littéraire.

  • Titre traduit

    Melancholy : on the inconscious operation of Verlaine's texts


  • Résumé

    This thesis considers the question of Verlaine's melancholy in texts which include prose, poetry ans correspondence, even if most of the analysis relates to the poetry of Verlaine and his depressive tropism. On a methodological level, it is located from the point of view of the « psychoanalysis applied » and of the psychobiography such as in principles defined by Dominique Fernandez. It is based on the various assumptions suggested by criticism of understanding the melancholic structure of Verlaine's work and to privilege Freud hermeneutics, as well in the biographical order as in the analysis of his imagination of the literay works. The biographical study has given us the opportunity to show the result of interactions between the political, social and cultural environments in which Verlaine's melancholy has evolved. We could see, in particular, his family situation, with a father who is an often absent career soldier and a mother, kind but very possessive, was not far away from his unstable and pathological personality. The repeated melancholic structure was released by a psychoanalytical approach provided in the autobiographical work, like correspondence and poetic transpositions. It makes it possible to search the complex in inconsciousness linked strongly with the Oedipus complex, which also revealed in the relations between Verlaine and the world, his objects of desire which shows ambivalence. It is recognized that the melancholy of Verlaine draws its roots in the uncounscious experience of the poet's childhood. An extreme sensitivity, great frustrations, depressions as well as professional and social failures have only accentuated the sadistic and perverse characterisitics of the poet. Alcoholic problems, that of his sexuality and social exclusion, and his late conversion have also supported his depressive nature which is related with the « damned poet » myth. Lastly, the poetic work, which is dominated with indistinctness or indetermination and tied with ironical dissonance, leads to confirm the psychoanalytical assumption, makingit possible to finally put the question of sublimation through literary creation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (450 f.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 417-441. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.