L' interdisciplinarité, la construction cognitive et sociale d'une idée : définitions et argumentations de l'idée d'interdisciplinarité dans des articles de sciences humaines et sociales depuis les années soixante

par Béatrice Milard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Michel Berthelot.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Comment une idée, « l’interdisciplinarité », se donne à voir et à comprendre ? A partir d'un corpus d'articles de sciences humaines et sociales retenu comme une trace, l'archive d'un débat sur ce thème depuis les années 60, on tente de montrer en quoi les conditions d'émergence, de traitement et les formes d'entendements latents de « l'interdisciplinarité » participent à la construction sociale de cette idée. Ce travail s'inscrit dans la continuité des travaux en sociologie cognitive qui consistent à interroger le discours des acteurs au plan des conditions sociales de sa production mais également au niveau de sa composition et de sa compréhension. L'évocation de « l'interdisciplinarité » dans les textes présente des ancrages sociaux à plusieurs niveaux d'observation. Au-delà du fait que les réseaux constitués par les auteurs et les références des articles du corpus semblent historiquement et sociologiquement situés et articulés, les façons de formuler l'idée d'interdisciplinarité et les définitions explicites qui en sont proposées se font par référence à des systèmes de pertinence particuliers. Ceux-ci se présentent comme des grilles ou des repères communs pour l'expression et la définition de cette idée, avec des forces et des enjeux spécifiques. Des focales permettent alors de spécifier en quoi la construction de l'idée d'interdisciplinarité est aussi engagée par les contextes de son émergence. L'organisation spatiale des opérations langagières dans les textes montre que les discours sur cette idée procèdent d'une fusion des espaces graphiques et d'argumentation. La progression des énoncés, signe d'un raisonnement sur l'idée, appelle une inscription dans des registres de convenance. Les conditions pragmatiques de production et de réception des discours ne sont pas tant des sources que des modèles pour l'activité de définition de cette ide��������e. Enfin, l'archive, la chaîne de parole créée par le corpus se présente elle-même comme une référence pour la construction des discours sur cette idée. La construction sociale de l'idée d'interdisciplinarité est marquée par la simultanéité et la compilation, par les textes, de ces différents niveaux d'activités cognitives.

  • Titre traduit

    «Interdisciplinarity » : the cognitive and social construction of an idea. Definitions and discussions of the idea of interdisciplinarity in academic articles from the social and human sciences since the 1960s.


  • Résumé

    How is the idea of “interdisciplinarity” demonstrated and understood ? On the basis of a selection of academic journal articles from the human and social sciences, which provide an archival trace of the debate on this theme since the 1960s, we try to show how the conditions of emergence, the treatment and the implicit comprehensions of “interdisciplinarity” play an active role in the social construction of this idea. In line with past research in cognitive sociology, this thesis aims to analyze the social conditions behind this discursive production, but also the content and comprehension of the discourse itself. The mention “interdisciplinarity” in the texts is socially situated at different levels of observation. Apart from the fact that the networks constructed by the articles' authors and references seem to be historically and sociologically situated and articulated, the different ways of formulating the idea of “interdisciplinarity” and the explicit definitions which are given to this idea, refer to specific systems of pertinence. The expression and the definition of this idea appear under common frameworks or markers, with reference to specific intersubjectiv forces and issues. Some focus enable us to specify how the construction of the idea of “interdisciplinarity” is so strongly related to the social contexts of its emergence. The spatial organization of the linguistic operations in the texts shows that the discourses on this idea proceed from a fusion of the graphics and the discussions. The progression of the statements, taken as a sign of the reasoning around this idea, calls for an inscription in different registers of convenience. The pragmatic conditions of the discourse production and reception act not so much as sources, but rather as patterns for the activity of defining this idea. Finally, the archive or the chain of speech formed by the corpus presents itself like a reference for the construction of discourses on this idea. The social construction of the idea of “interdisciplinarity” is marked, through the texts, by the simultaneity and the compilation of these different levels of cognitive activities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 713 p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p. 565-578

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.