Recherches sur les empereurs romains et la déesse Minerve : de Tibère à Antonin Le Pieux

par Ginette Dubosc

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Marie Pailler.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Les recherches comprennent cinq parties : 1) Image de Minerve, définie d'après des textes. Un processus de latinisation des mythes se produit au début de l'Empire. L'anthropomorphisme de la divinité est accentué vers la fin du Ier siècle ; les écrivains sont plus sensibles à son culte. La religion s'héllénise. Des sculptures montrent une Minerve punissant Arachné, sous Domitien, et Minerve "maternelle", dans la naissance d'Erichtonios, mythe d'autochtonie sous Hadrien. 2) Investigation sur les monnaies : l'image du palladium s'est perpétuée de Galba à Antonin. Claude fut le premier prince à faire paraître la Promachos. Néron s'attacha au symbole de la chouette. Avec Vespasien émerge une Minerve victorieuse. Titus aurait introduit le modèle de Minerve tenant le foudre. Une iconographie nouvelle caractérise le règne de Domitien : Minerve assise, ou ailée, ou encore en buste. . . Puis abandon par Nerva à Rome de thèmes liés à la divinité, pour cause de condamnation de la mémoire du Flavien. Trajan produit modérément des pièces sur Minerve ; il s'intéresse à la triade capitoline. Hadrien et Antonin favorisent le développement du culte de la déesse. 3) Pratique religieuse : temple de Jupiter capitolin, capitoles provinciaux, frères arvales et triade capitoline sont considérés. Les documents littéraires attestent que les fidèles offraient à Minerve de l'argent. Est aussi abordée la question des quinquatries. 4) Alliance entre Domitien et Pallas : fêtes de Minerve, monnaies, textes de Stace, forum de Domitien, reliefs du Colonacce, temples de Minerve et reliefs de la Chancellerie en constituent le témoignage. Est ensuite exposé le cas de "Domitien et Toulouse la Palladienne". Les causes de l'inclination du prince pour Pallas demeurent inconnues et le rêve de Domitien (Suétone, Dion Cassius) serait une invention d'intellectuels favorables à Trajan. 5) Enfin, "évolution" de la figure de Minerve, aboutissant à mettre en valeur l'importance politico-religieuse de la déesse aux yeux de certains empereurs.

  • Titre traduit

    Researchs on roman emperors and Minerva.


  • Résumé

    The researchs include five parts : 1) figure of Minerva, definite by means of texts. A process of latin forms of myths occur at the beginning empire. Divinity's anthropomorphism is emphasized in the end of the first century ; writers are more sensitive to his worship. The religion become more hellenistic. Sculptures show a Minerva punishing Arachne, under Domitian, and "motherly" Minerva, in the birth of Erichtonios, myth of autochtony under Hadrian. 2) Investigation about currency : palladium's image is pursued from Galba to Antoninus. Claudius was the first prince to produce Promachos. Neron shows his attachment to the owl's symbol. With Vespasian emerge a victorious Minerva. Titus would have introduced the model of Minerva holding thunderbolt. A new iconography characterize Domitian's reign : sitting Minerva, or winged, or still in bust. . . Then, renunciation of Nerva in Roma about thems bound to the divinity, for cause of condemnation of the Flavian's remembrance. Traianus moderately produce coins on Minerva ; he support capitolin triad. Hadrian and Antoninus further the development of divinity's worship. 3) Religious practise : capitolin Iovi's temple, provincial capitoles, fratres arvales and capitolin triad are considered. The literary documents testify devotees offered to Minerva money. Too is take up the question of the quinquatrus. 4) Alliance between Domitian and Pallas : festivity of Minerva, coins, texts of Satius, Domitian's forum, sculptures of Colonacce, Minerva's temples and Cancelleria's relieves constitute testimony of that. Afterwards is set the case of "Domitian and Palladia Tolosa". The reasons of inclination of the prince for Pallas remain unknown and the dream of Domitian (Suetone, Dion Cassius) would be a fabrication of intellectuals favourable to Traianus. 5) At last, "evolution" of Minerva's image, ending to set off political and religious importance of the divinity for some emperors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (502, 54 f.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 30-39. Index. Résumés en anglais et en français.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.