Métaphores conceptuelles et schèmes mentaux chez George Lakoff et Mark Johnson : enjeux épistémologiques, perspectives stylistiques et applications grammaticales

par Stéphanie Bonnefille

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation anglaises

Sous la direction de Jean-Rémi Lapaire.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    Conceptual metaphors and image schemas in George Lakoff and Mark Johnson's works : epistemological issues, stylistic perspectives and grammatical applications


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse propose une étude critique du cadre théorique de la linguistique cognitive élaboré en Californie par le linguiste George Lakoff et le philosophe Mark Johnson, mais aussi grâce aux travaux d'autres linguistes comme Eve Sweetser ou Gilles Fauconnier. La thèse présente plusieurs aspects de l'évolution de cette théorie de 1980 à 2001. Le premier volet est consacré à l'étude des origines pluridisciplinaires de ce cadre : philosophie de l'esprit et phénoménologie, psychologie cognitive (Rosch et Mervis) et psychologie développementale (Piaget), sociologie et anthropologie (Goffman, Berlin et Kay). Il se conclut sur une étude critique de la terminologie employée. Ce volet est suivi de deux analyses (sur corpus) : l'une lexicale et l'autre grammaticale. Nous étudions d'abord les réseaux métaphoriques et les projections conceptuelles qui ont été activés par la presse anglo-saxonne lors de la guerre du Kosovo (printemps 1999), l'objectif étant de tester la validité et les limites du cadre théorique. Nous proposons ensuite d'étudier le schéma syntaxique attributif comprenant un verbe de changement d'état (essentiellement Become, Get, Go et Grow), en faisant appel aux outils de la linguistique cognitive et à la Grammaire des constructions d'Adele Goldberg (1995). Notre objectif consiste à modéliser l'emploi attributif de ces verbes en prenant en compte les relations pragmatiques entretenues entre les éléments de la phrase attributive. Le postulat de la linguistique cognitive qui conçoit grammaire et lexique comme un continuum est adopté pour mener cette analyse. Cette deuxième étude nous permet de mettre en évidence le rapport entretenu entre syntaxe et sémantique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (617 f.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 561-609

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.