Déterminants et enjeux sociétaux d'une réforme scolaire : le cas de la rénovation de l'enseignement agricole, 1984-2000

par Françoise Perez

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Michel Berthelot.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    L’enseignement agricole fait l'objet, depuis les lois de 1984, d'une rénovation pédagogique et organisationnelle visant à réduire l'échec scolaire, la reproduction sociale, et à anticiper les évolutions du métier d'agriculteur, d'un milieu rural menacé. Ses enjeux, relatifs au fonctionnement et au rôle de l'école dans la société, (formation des individus, intégration sociale), dépassent l'enseignement agricole. Sa réussite tend à faire référence, en matière de pédagogie et de politique éducative. Pourtant sa mise en œuvre (en particulier dans l'enseignement public). L'éducation nationale a envisagé puis rejeté des projets d'inspiration identique (à commencer par celui du ministre A. Savary). La réforme, critiquée par le syndicat majoritaire, serait-elle mal comprise des enseignants ? Pourquoi le système fonctionne-t-il cependant, dans l'enseignement agricole, en dépit des tensions qui le traversent ? Pourquoi là plutôt qu'ailleurs ? L'analyse de ce cas particulier révèle au cœur du quotidien, la fécondité de grandes tensions dialectiques et historiques entre des courants de pensée et d'action : logiques de développement de l'individu, d'autonomie, de singularité, logique de la loi républicaine, universelle. Socialement construite dans la contradiction, le compromis, la recherche d'une synthèse transformante, la rénovation se présente comme une production de société, d'institution scolaire, processus d'inter structuration entre les individus-acteurs et le système d'enseignement. Cette étude corrobore les thèses d'une sociologie constructiviste, contribue à éclairer des processus de changement lisibles ailleurs que dans l'enseignement agricole, à l'éducation nationale, dans d'autres institutions, le monde du travail, la famille. Elle met en question l'antinomie fondamentale entre singulier et universel, autonomie et démocratie, intérêt public.

  • Titre traduit

    Determinating factors and societal elements at stake in school reform : through the case study of the agricultural education system, 1984-2000


  • Résumé

    In 1984 an act was passed to reform the organization and teaching practices used in the french agricultural education system with a view to reduce scholastic failure, social inheritance and anticipate evolutions in farming, a profession whose future is threatened. What is at stake in terms of the role and the operation of school in society (training and social integration) is a problem which goes beyond agricultural education. The success of the reform tends to be taken as a model in terms of teaching skills and education policy. Nevertheless, implementing the reform has encountered some difficulties (especially in the public education system). The national education system. Has this reform, which has been criticized by the majority of teachers'unions, been misunderstood by the teachers themselves ? Why is the reform working in agricultural education, in spite of the tensions encountered ? Analyzing this particular problem has revealed on a daily basis the fertility of great dialectical and historical tensions between trends of thought and action : principles concerning the development of the individual, his autonomy and uniqueness ; but also principles going back to the French Revolution. The reform has evolved in contradiction, compromise and in a quest for synthesis, and is now seen as not only a production of scholastic institutions, but also a process of inter-structuring between individual forces and the teaching system. This study corroborates the arguments of constructivist sociology, contributes in shedding light on the process of change that can be seen outside the agricultural education system, the national education system, in other institutions, the world of work and the family. The study also raises questions concerning the fundamental antinomy between singular and universal, autonomy and democracy and what is beneficial to the general public.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 229-321

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.