Distorted bodies and suffering souls : women in Australian fiction, 1984-1994

par Chantal Kwast-Greff

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation anglaises

Sous la direction de Xavier Pons et de Peter Pierce.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 en cotutelle avec James Cook University .

  • Titre traduit

    Corps mutilés, âmes en souffrance : les femmes dans la littérature australienne contemporaine, 1984-1994


  • Résumé

    Ma thèse étudie l'image de la femme dans la fiction contemporaine australienne écrite par des femmes, en se concentrant sur la distorsion des corps et la souffrance psychique. Les outils forgés par la psychanalyse et l'humanisme, et les théories féministes, me permettent de construire un sens de ces histoires d'anorexie, de boulimie, d'auto-mutiliation et de meurtre d'enfant, une mise en relation du corps et de l'âme. Ma thèse est que le corps déformé fonctionne comme un signe, à la fois réaction et langage, qui est interprété socialement comme folie. Les personnages féminins opprimés inscrivent leur souffrance psychique sur le canevas de leur corps. La stratégie mise en place pour “guérir” la femme considérée folle fonctionne davantage comme une stratégie pour la soumettre et la faire taire. Les écrivains-femmes que je considère constuisent le corps de leur texte comme palimpseste, de la même façon que le corps de la femme, mutilé, scarifié ou affamé est un palimpseste. Ces textes fonctionnent à la fois comme un discours de rébellion et d'acceptation du discours patriarcal en vigueur. Je propose de lire cette fiction comme une représentation d'un réel. La problématique centrale est alors celle du téléscopage de la fiction et du réel. L'identification-miroir des lecteurs transmuent ces narrations en “Bildungsroman”, le risque inhérent étant dans l'acceptation et le renforcement des stéréotypes sexistes et des comportements patriarcaux oppressifs. Je considère que le corps féminin dans les oeuvres considérées et dans le monde du réel reflété porte les marques et cicatrices de l'histoire des femmes, l'histoire de femmes qui se battent, l'histoire de femmes qui survivent. Et que les femmes qui se battent seront les femmes qui gagnent.


  • Résumé

    This thesis is looking at female bodies and suffering in contemporary Australian fiction written by women. I am using the tools forged by psycho-analysis and humanism, and the feminist theories to work my way through the meanders of these narratives of anorexia, bulimia, and self-mutilation and baby-murder towards a deeper layer of meaning of body and soul, and offer an interpretation of this fiction in relation to the world of “real” women in contemporary white Australia. My thesis is that the body distorted functions as a sign, both reaction and language, which is interpreted as madness. The oppressed female characters inscribe the suffering of their souls on the canvass of their bodies. Ths strategies to cure “mad” women appear more as strategies to tame them than to heal them. The female writers I am looking at construct the body of their text as a palimpsest, in the same way as the body of the woman, mutilated, scarred or starved, is a palimpsest. These texts function as a discourse of defiance and acceptance of the discourses of patriarchy in force. The central issu is the conflation of fiction and reality. The mirror-identification of the reader transmutes these narratives into potential Bildungsromane. The risk lies then in the acceptance and re-inforcement of sexist / gender stereotypes. I argue that the female body bears the marks and scars of the history of women, the history of fighters and survivors. And that women who fight can become women who win.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 535 f.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 506-526

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.