L'évolution doctrinale du catharisme, XIIe-XIIIe siècle

par Pilar Jiménez Sanchez

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Bonnassie.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Le catharisme, mouvement dissident de l'époque médiévale, provoque des controverses passionnées. L'image de la doctrine cathare qui domine cette production récente reste assez fidèle à la figure léguée par les polémistes médiévaux eux-mêmes. Elle montre la difficulté à aborder la doctrine cathare autrement que comme un dualisme religieux, comme la réminiscence du manichéisme et du gnosticisme ancien importés dans la Chrétienté médiévale depuis l'Orient. Il faut restituer la question des origines du catharisme dans un cadre général – culturel, religieux, politique et social - et non plus exclusivement dogmatique. C'est ainsi que ce travail étudie la nature doctrinale du catharisme et de ses origines, en postulant l'hypothèse de l'importation bogomile avant d'affronter l'important dossier documentaire, une abondante historiographie et une documentation de nature polémique très complexe. L'enquête commence au Xie siècle, en débordant parfois sur la période carolingienne pour les précédents intellectuels. Elle ne dépasse pas le XIIIe siècle. Au delà de cette limite, les témoignages doctrinaux se rapportent à l'agonie du catharisme et constituent en soi un objet d'étude. Les limites territoriales sont celles des pays où la présence cathare est attestée. Quatre parties constituent cette thèse. La première partie est une mise au point historiographique et s'est attachée à dresser une typologie de l'ensemble documentaire, avec une attention particulière portée au corpus des sources de la polémique anti-cathare. La deuxième partie montre l'apparition en Occident d'un dualisme « informel » aux Xie et XIIe siècles, mettant en cause l'hypothèse de l'origine orieantale du catharisme. La troisième partie parcourt l'espace de diffusion du catharisme au XIIe et XIIIe siècles. Une attention particulière est consacrée aux régions où l'implantation des communautés cathares est attestée et où elle a laissé des témoignages de caractère doctrinal. L'objet de la dernière partie - « catharismes » et processus de rationalisation de la foi (moitié XIIe-XIIIe siècle) – est d'étudier la doctrine cathare, le contexte intellectuel qui a permis et connu son apparition ainsi que les mécanismes de sa pensée ayant permis l'éclosion des différents « catharismes ». Trois types d'annexes composent le dernier volume de la thèse (volume 3), un corpus de documents, un dossier de tableaux et de figures, et des cartes.

  • Titre traduit

    The doctrinal evolution of catharism : 12th & 13th centuries


  • Résumé

    Catharism, a medieval dissident movement, continues to inspire impassioned debate. The image of Catharism which emerges from recent work draws more or less faithfully from the legacy left by medieval polemicits. It demonstrates just how difficult it is to discuss Cathar doctrine other than in terms of religious dualism, a remnant of ancient manichaenism and gnosticism imported from the Orient. We must reconstruct the problem of the origins of Catharism in a general framework – cultural, religious, political and social – not merely dogmatic. It is in this manner that this work studies the doctrinal nature of Catharism and its origins and proposes the notion of an endogenous origin for Catharism, one which sprung directly from medieval Christianity. It was necessary firstly to deconstruct the hypothesis of an importation of Bogomil ideas before examining the significant documentary evidence : copious historiography and a group of documents of a complex polemical nature. The inquiry begins in the 11th century, sometimes referring back to the Carolingian peirod for intellectual precedent. It does not look furtuher than the 13th century. Past this date, doctrinal evidence speaks more to the agony of Catharism and is in and of itself a subject worthy of investigation. The geographical area is limited to those lands where Catharism made itself felt. The thesis is composed of four parts. The first is a historiographic recapitulation and is intended to identify the information by type, with particular attenttion devoted to the corpus of the anti-Cathar polemic. The second part describes the appearance of an « informal » dualism int he 11th and 12th centuries, disputing the theory of an oriental origin for Catharism. The third examines the spread of Catharism in the 12th and 13th centuries. Special attention is paid to regions where Cathar communities are mentioned or have left doctrinal evidence of their existence. The goal of the last part - « Catharisms » and a process of rationalization of faith (second half of the 12th and 13th centuries) – is to studu Cathar doctrine, the intellectual context which inspired and then witnessed its birth, as well as the thought mechanisms which spawned different « Catharisms ». Three appendices from the last volume (vol. 3) of the thesis : a corpus of documents as well as a collection of tables, figures and maps.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Les catharismes : modèles dissidents du christianisme médiéval, XIIe-XIIIe siècles


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Les catharismes : modèles dissidents du christianisme médiéval, XIIe-XIIIe siècles

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 Vol. (512, 182 f.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 31-62

Où se trouve cette thèse ?