Le paléolithique inférieur en Aquitaine méridionale : contribution à l'étude typo-technologique du Paléolithique inférieur de l'axe garonnais, de l'Albigeois et du Bas-Armagnac

par Dominique Millet

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Michel Barbaza.

Soutenue en 2001

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette étude régionale traite de quelques schémas opératoires de séries acheuléennes inédites selon une méthode systémique qui permet de replacer notre problématique dans le contexte régional centré sur la partie méridionale du Bassin garonnais avec une extension vers l’interfluve Adour/Garonne. Après avoir évoqué le passé géomorphologique nous avons envisagé ses implications quant à la répartition des abris naturels, à la nature, l'origine et la distribution des matières premières. Nous proposons une synthèse critique des données chronologiques du Pléistocène inférieur et moyen et d'un bilan de l'Acheuléen régional. Les travaux de terrain confirment la stratigraphie des assemblages étudiés : un horizon Bt altéré interface entre le sommet de la séquence alluviale et la base de la couverture limoneuse qui termine la séquence chronostratigraphique. Une série, plus ancienne et technologiquement différente, provient des sédiments grossiers de la Moyenne terrasse. Nous avons identifié et décrit les concepts technologiques et les chaînes opératoires qui caractérisent la production lithique de l'Acheuléen. Les principaux traits technologiques reposent sur la coexistence de deux chaînes opératoires. L'une est caractérisée par la production d'outils lourds façonné sur galets de type galets aménagés et bifaces, l'autre par le débitage non-récurrent de grands éclats corticaux surdéterminés supports de bifaces, hachereaux, grands couteaux à dos naturel et de grands racloirs latéraux convexes sur face plane, épais. L'outillage léger, peu diversifié, est dominé par les denticulés, les encoches et les racloirs. De nombreux éclats demeurent bruts. Le débitage de conception discoïde, comporte de nombreux nucléus déclinant différentes modalités unifaciales ou bifaciales, constitue le schéma opératoire le plus significatif de production d'éclats par plans sécants. Le découpage classique de l'Acheuléen régional est discuté sur la base d'arguments technologiques. Des comparaisons techno-économiques ont été effectuées avec d'autres technocomplexes aquitains et ibériques. Les concepts et processus techniques acheuléens sont nettement homogènes, l'exploitation de biotopes diversifiés, les adaptations techniques aux contraintes des matières premières ont provoqué quelques variabilités locales.

  • Titre traduit

    The Lower Palaeolithic in southern Aquitaine : contribution to the techno-typological study of the Lower Palaeolithic, in Garonne valley, Albigeois and Bas Armagnac (France)


  • Résumé

    This regional study examine some operatives schemes of unpublished acheulean series. We use the systemic method to replace our problematic in a regional context. The study area is focused on the southern Garonne basin with an extension towards the interfuvial line Adour/Garonne. After remembering geomorphological evolution, we have examined implications on the distribution of natural shelters : nature, origine and distribution of raw material. We propose a critical and synthetical analysis on the lower and middle Pleistocene biochronological and radiometric data, the chronological position of regional acheulean settlements. The field survey results confirm the stratigraphy of the studied series in a weathered and truncated Bt level situated between the top of fluvial sequences and the silty clay basis which concludes the chronostratigraphic sequence. One serie, older, with technological distinctive. The main technological data show the coexistence of two operative schemes : one dominated by the production of heavy tools like pebble tools industrie associated with characteristics, comes from the Middle terrace coarse sediments. We have identified and described the technological concepts and operative schemes characterising the acheulean lithic production bifaces industrie knapped on pebble, the other characterised by the production of non-recurrent cortical predeterminated large flakes used for the bifaces manufacture, cleavers, big natural-backed knifes, big and thick side-scrapers on ventral face with long functional edges (important reduction process). Small tool-kit on flakes, slightly diversified, is dominated by denticulates, notches and scrapers. Many flakes are unretouched. The discoïdal debitage concept, characterized by many cores with different unifacial or bifacial modalities, is the more significative operative scheme of flakes production obtained by secant planes. The classical partition of regional Acheulean is revised according to technological arguments. We tried some techno-economical comparisons with aquitan and iberian tool-kits. The acheulean technological concepts and processes are clearly homogeneous ; diversified biotopes exploitation, technical adaptations according to the raw material bring some regional or local variabilities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (647 f., 425 f. de pl.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 537-591. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.