La mort de dieu : la transformation de la philosophie et de la theologie

par GARY DANN

Thèse de doctorat en Sciences des religions

Sous la direction de Gabriel Vahanian.

Soutenue en 2001

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Pendant 40 ans, le philosophe americain kai nielson a soutenu que toutes les preuves et discussions concernant l'existence de dieu n'avaient abouti a rien. La croyance religieuse en general et particulierement les discours sur dieu devraient etre ecartes. Considerant que la philosophie de la religion ne peut etre etudiee que d'un point de vue historique, nielson concentre son attention sur les aspects metaphilosophiques : la philosophie a-t-elle reussi a repondre aux questions qu'elle s'etait posees ? nielson, sur les pas du pragmatique richard rorty, croit que les tentatives philosophiques (deja amorcees par plato) d'etablir fondements epistemologiques, descriptions metaphysiques de la realite et solides definitions dela verite sont toutes incompletes. Maintenant, nielson et rorty souhaitent que la philosophie se tourne vers, selon john dewey, << les problemes des hommes. >> mais nielson s'est contredit. Il a ecarte toute croyance religieuse avec tous les moyens traditionnels et solides philosophiques et maintient, cependant, dans sa description metaphilosophique, que les outils qu'il a utilises pour diviser verite et langage ou croyance et connaissance sont absurdes. Dans ce cas, sa vision de la croyance religieuse est a revoir. En fait, la croyance religieuse, dans la culture post-philosophique est assez compatible avec la position metaphilososphique de nielson et rorty. L'etendue de mon etude sur nielson et rorty, leur apprehension de la croyance religieuse et de la philosophie est posee dans les ecrits du theologien francais gabriel vahanian dont la notion d'immanentisme radical decrit parfaitement la tentative de nielson d'eliminer la croyance reigieuse de la scene culturelle. Mais, tout comme la mort de dieu ouvre la voie a d'autres facons d'etre, la position metaphilosophique de nielson (et plus particulierement celle de rorty), permettent, en delaissant les formes traditionnelles et depassees d'apprehender la philosophie, de reinventer theologie et culture.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 398 p.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE
  • Annexes : 187 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.